1. Home
  2. Mode
  3. de
  4. voyage
  5. À
  6. vélo
  7. Conseils pour faire le Canal du Midi à vélo en 6 jours
Conseils pour faire le Canal du Midi à vélo en 6 jours

Conseils pour faire le Canal du Midi à vélo en 6 jours

0
3

Conseils pour faire le Canal du Midi à vélo en 6 jours !

Après avoir fait l’itinéraire Toulouse / Royan du Canal des 2 mers, je me suis lancée sur la seconde partie du Canal des 2 mers pour faire le Canal du Midi à vélo qui relie Toulouse à Sète en 6 jours. Un second joli défi que je voulais faire depuis longtemps que j’ai pu réaliser en août 2020.

Il était important pour moi de ne pas simplement faire que du vélo, je voulais associer ce velotrip avec la découverte des divers lieux naturels, culturels ou sportifs à découvrir autour du Canal du midi et le partager pour que vous puissiez profiter du canal et de ses environs.

Conseils pour faire le Canal du Midi à vélo

État du chemin et balisage

Si vous décidez de faire le Canal du Midi à vélo en entier, je vous recommande de prendre soit un VTT, soit un vélo électrique tout chemin.

À la base, il s’agit d’un chemin de halage donc pas du tout adapté pour les cyclos. Après Castelnaudary, le chemin est très caillouteux avec des racines qui ressortent, autant vous le dire de suite, vous serez secoué. Il m’est arrivé de dérailler en sautant une racine. À long terme, ce n’est pas très agréable, mais, pour moi, c’est la plus belle partie du Canal du Midi à vélo. Après attention, ce n’est pas impossible, bien au contraire, c’est l’aventure ! Prenez le temps et ne dépassez pas 60 kilomètres par jour, le max que j’ai fait, c’est 58 kilomètres et j’étais bien contente d’arriver.

Avant Castelnaudary et après Béziers, le chemin est top car il est plus adapté aux vélos, vous trouverez des pistes toutes belles sur certaines parcelles.

Concernant le balisage, je n’ai vu qu’une seule pancarte qui me disait de changer de rive. Pas de quoi s’inquiéter, vous croisez régulièrement des écluses avec des ponts qui vous permettront de changer. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander.

En solo

Tout à fait faisable en solo, je n’ai eu aucun souci.

Avec des enfants

Avec des enfants en bas âges, je ne le recommanderais pas. Je pense qu’il faut que l’enfant soit à l’aise et autonome avec son vélo. Dans une remorque, sur certaines parcelles, ils risquent d’être secoués et ce n’est pas agréable.

À quelle période faire le Canal du Midi à vélo ?

Je pense qu’il faut privilégier le printemps ou l’automne. J’ai fait le Canal du Midi à vélo durant le mois août. Il n’y avait pas grand monde, et ce n’était pas plus mal. J’ai croisé plus de gens en bateau, qu’à vélo. L’été n’est pas spécialement recommandé, car il fait très chaud et effectivement durant mon périple, il a fait très chaud, mais ce n’est pas insurmontable. On trouve régulièrement de l’ombre le long du Canal donc si vous décidez de le faire d’été, je dis oui.

Prévoir une casquette, de la crème solaire et suffisamment d’eau.

Ou louer un vélo pour faire le Canal du Midi ?

Mon vélo a été loué par Le petit cyclo, qui est basé à Ramonville-Saint-Agne, une petite ville au sud de Toulouse accessible en métro. Ils peuvent même vous livrer vos vélos à Toulouse même.

Ils proposent une option aller simple, selon votre choix de ville d’arrivée (Carcassonne, Béziers, Agde ou Sète), vous pourrez laisser votre vélo dans un hôtel accueil vélo et vous pourrez rentrer tranquillement sans besoin de le ramener à Toulouse.

Concernant la location de vélo, vous avez le choix entre vélos de ville, VTT, vélos électriques avec toute une gamme d’accessoires si besoin (sacoches, remorques…). Pour ma part, je suis partie avec le “Vélo Trekking Électrique” (casque, antivol et kit de réparation fournie).

Faire transporter ses bagages

Si vous décidez de faire le Canal du Midi à vélo, sachez qu’il est tout à fait possible de faire transporter ces bagages d’hébergements à hébergements. C’est un peu le même système que sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, un transporteur passe, récupère votre bagage et l’amène à votre hébergement suivant. Le soir quand vous arrivez, vos bagages sont là. Cela vous permet de voyager léger, et surtout pouvoir vous éloigner pour faire des visites un peu excentrées du Canal du midi.

Pour ce périple, je suis passée par Bagafrance qui est également implanté dans le Val de Loire – Pays de Loire (Loire à vélo, Indre à vélo, Cher à vélo, GR3, Vélo Francette), l’Occitanie – Aquitaine (Canal du Midi, Canal des 2 mers, Vallée du lot, Canal de Garonne) ainsi que le chemin de Compostelle sur le chemin de Tours. Comptez 18,50€ par étape pour un seul bagage et le tarif est dégressif selon le nombre de bagages.  Aucun problème, à chaque arrivée, mon bagage était là.

Il s’occupe également du transport de personne et de leur vélo. Utile pour rejoindre votre point de départ, sauter une étape ou en cas de soucis.

Où trouver à boire ?

C’est certainement le point noir de ce velotrip. Au départ de Toulouse, vous trouverez quelques fontaines discrètes, faut-il encore les voir lorsqu’on passe, mais en général, elles sont à proximité des écluses.

Une fois, Villefranche-de-Lauragais franchis, il est difficile de trouver des fontaines. Elles sont quasi inexistantes. J’ai dû à plusieurs reprises demander aux gardiens qui s’occupent des écluses si je pouvais remplir ma gourde, ils ont pour la plupart accepté.

Il m’est aussi arrivé de demander aux gens qui font le Canal du Midi en bateau, ils ont forcément de l’eau et acceptent volontiers.

Vous trouverez également un vrai business à certaines écluses (prévoyez de la monnaie) où vous pourrez acheter à boire, à manger… Ne perdez pas votre temps à leur demander de remplir votre gourde gratuitement au robinet, ils vous enverront balader, c’est du vécu, à 60 centimes la bouteille, c’est mieux de laisser les gens sans eaux sous un soleil de plomb.

Pour ma part, j’ai fait le canal du midi à vélo avec ma gourde Isotherme Hydro Flask, je ne me sépare plus d’elle car elle me permet de garder l’eau fraiche l’été et dans ce genre de concept, c’était agréable de l’avoir.

Matériel pour faire le Canal du Midi à vélo

Canal du midi à vélo en 6 jours, 5 étapes :

Toulouse > Villefranche-de-Lauragais (2h – 38km)

J’ai commencé ce vélotrip par une visite de Toulouse à vélo. Jusqu’à présent, je n’étais pas fan de cette ville mais cette visite m’a permis de la découvrir d’une manière assez différente et de découvrir des quartiers où je n’avais jamais été. Cela m’a donné l’envie d’y revenir à pieds. Une visite d’environ 2h30 organisé par Toulouse Bike Tour où nous passons par tous les endroits incontournables à visiter à Toulouse. Une balade très complète à mes yeux, des petites cours intérieures cachés, des bonnes adresses où s’arrêter manger, la célèbre place du Capitole et les agréables jardins pour flâner le temps d’une pause. C’est une jolie façon de commencer le Canal du Midi.

Après cette visite de Toulouse, j’attaque les 38 kilomètres à faire pour rejoindre Villefranche-de-Lauragais. La piste est vraiment parfaite pour cette première étape. Quelques arrêts pour y découvrir les bateaux qui passent dans les écluses, une manœuvre assez impressionnante que j’ai pu aussi vivre quand je suis allée visiter Porto et la vallée du Douro.

Où dormir ? Où manger ?

Pour dormir à Villefranche-de-Lauragais, il a fallu sortir du chemin du Canal du Midi, à 5 minutes à vélo se trouve l’Hôtel de Lauragais. Un bon hôtel bien placé avec boulangerie et supermarché pas loin, il est labellisé accueil vélo avec la possibilité de rentrer les vélos dans un cabanon. Pour le soir, même pas besoin de bouger, car ils font aussi restaurant.

Canal du Midi à vélo - ToulouseVisite de Toulouse à vélo

Canal du Midi à vélo - Vélo électrique Petit Cyclo

Villefranche-de-Lauragais > Castelnaudary (1h20, 25km)

Une journée assez sympa, j’ai de la chance, la météo est au rendez-vous. Direction la Maison de la Haute-Garonne à l’Air Port de Lauragais où une exposition sur le Canal du Midi est très bien expliquée et ludique pour les enfants, une bonne opportunité pour en apprendre plus sur l’histoire de la construction. Ce lieu est assez génial, car on peut y croiser les cyclistes, les gens qui viennent louer un bateau pour faire le Canal et ceux qui descendent en voiture. Un point clé pour retrouver toutes les spécialités de la Haute-Garonne et faire son shopping avant de repartir.

Je repars le long du Canal du Midi, je quitte la Haute-Garonne pour rentrer dans la région de l’Aude. Après quelques kilomètres, je quitte à nouveau le canal pour rejoindre le magnifique lac de la Ganguise pour faire une initiation catamaran. Un spot magnifique avec des couleurs turquoises sublimes. Le rendez-vous se fait au Club Nautique Castelnaudarien et après quelques instructions, me voici à bord d’un catamaran à la recherche du vent idéal pour prendre un peu de vitesse et profiter de ce lac magnifique. Mon coéquipier, bob sur la tête, est là pour plusieurs jours afin de tout savoir de la navigation en catamaran et m’apprend pas mal de choses. Une activité vraiment agréable si vous êtes en famille (ou pas) et que vous recherchez un peu de fraicheur.

Comptez environ 30/45 minutes pour rejoindre ensuite le Canal du Midi. La ville de Castelnaudary est vraiment mignonne, prenez le temps de la découvrir à votre arrivée ou au petit matin.

Canal du Midi à vélo

Canal du Midi à vélo - Lac de la GanguiseLac de la Ganguise

Où dormir ? Où manger ?

Toujours en accueil vélo, j’ai dormi à la Maison d’hôte Le Grand Bassin qui est situé sur le chemin donc vraiment parfait pour repartir le lendemain. Sophie est au petit soin pour ses hôtes avec toutes les explications du fonctionnement de sa maison. J’ai la chance d’avoir un petit balcon et une superbe vue sur le canal, si vous le souhaitez, vous pouvez y petit-déjeuner, quoi de mieux que de commencer la journée comme ça. Sophie fait des confitures maison délicieuses, laissez vos papilles se réveiller. Niveau sécurité, les vélos sont dans un petit cabanon verrouillé la nuit.

Pour une bonne adresse où manger à Castelnaudary, allez au Restaurant du Centre et du Lauragais, l’une des meilleures adresses de la ville. L’une des spécialités, le cassoulet, si vous êtes d’attaque, laissez-vous tenter, pas sur que vous arriviez à pédaler le lendemain. Un beau lieu, des plats raffinés, joliment présentés qui m’ont poussé à prendre du poisson (lieu noir), ce qui est très rare, car je ne suis pas une adepte du poisson. Séduite autant par le plat que la revisite de la tarte au citron. Il faut savoir se faire plaisir !

Castelnaudary > Carcassonne (2h, 37km)

Une fois Castelnaudary passé, le chemin est assez différent. Comme je le disais ci-dessus, ça se gâte un peu avec cailloux, racines, etc… mais avec un bon VTT ou vélo électrique, ça le fait ! Journée un peu plus calme avec un arrêt dans la ville de Bram pour visiter le Musée Archéologique Eburomagus avec une partie d’exposition permanente et une partie temporaire. Le musée développe en 6 thèmes la richesse du patrimoine archéologique du Lauragais de la Préhistoire au Moyen-âge. Je déjeunerais au Restaurant Cuisine d’ici et là, une superbe adresse pour faire une petite pause.

Une fois à nouveau sur le Canal du Midi à vélo, je prends le temps d’arriver à Carcassonne. Les écluses défilent, mais ne se ressemblent pas. Je croise de plus en plus deux ou trois écluses d’affiler à franchir et il y a toujours autant de curieux qui viennent admirer cette manœuvre.

Canal du Midi à vélo

Où dormir ? Où manger ?

À Carcassonne, je passerais la nuit Au Couvent, un hébergement récemment ouvert où vous pourrez avoir le choix entre dortoir et chambre double. Une belle alternative à un prix très correct selon votre état de fatigue et si vous souhaitez un peu d’intimité. Un bar est à disposition, le petit déjeuner est complet, l’hébergement est en plein cœur de la ville, mais il est très calme et bien isoler.

Une bonne adresse où manger à Carcassonne, le restaurant le Verre d’Un qui est labellisé accueil vélo donc vous pouvez y aller autant le midi que le soir selon votre passage à Carcassonne. Un accueil chaleureux, un cadre très joli avec la possibilité de manger en extérieur en toute tranquillité et des belles assiettes bien servie.

Carcassonne > le Somail (2h30, 50km)

Avant de reprendre le Canal du Midi à vélo, je suis partie visiter la cité de Carcassonne que je vous recommande, j’ai été un peu frustrée de ne pas pouvoir rester pour prendre plus le temps donc si vous n’êtes pas pressé, restez deux nuits sur Carcassonne pour pouvoir vous imprégner de la ville et de son patrimoine. Attention, l’entrée est limitée, je vous recommande de réserver vos billets en ligne pour visiter la cité.

Après cette jolie visite, je quitte Carcassonne sous un soleil de plomb, autant vous le dire, c’est l’étape la plus galère, mais c’est ma préférée ! Ce n’était pas une partie de plaisir, c’est justement ça que j’affectionne dans ce genre de périple ! Il s’agit de la journée la plus chaude de mon vélotrip, chemin très caillouteux et beaucoup de racines qui m’ont fait dérailler, plus d’eau dans la gourde, pas beaucoup d’ombre, car les platanes ont dû être coupés suite à la maladie du chancre coloré. Mais les paysages sont beaux et il faut profiter de cette nature qu’entour le Canal du Midi.

J’arrive dans le Somail dont on m’a énormément parlé durant ce velotrip en me disant que l’endroit est merveilleux. Ah effectivement ! C’est très beau, c’est la partie qui m’a le plus fait rêver durant cette semaine. Il est difficile de s’en lasser, un vrai havre de paix, avec des couleurs magnifiques, des animaux sauvages qui vivent avec les gens, des restaurants placés au bord de l’eau, très fleuris… Vraiment il faut s’arrêter ici une nuit pour découvrir Le Somail. Pour les fans de littérature, il y a la bibliothèque Trouve Tout du Livre avec près de 100.000 livres à l’intérieur, la caverne d’Alibaba. Vous trouverez même des vieux exemplaires, une vraie mine d’or qu’il faut s’empresser de découvrir.

Tout ça pour dire que le Somail m’a passionnée et me passionne encore !

Canal du Midi à vélo - Cité de CarcassonneCité de Carcassonne

Canal du Midi à vélo - Le Somail

Où dormir ? Où manger ?

J’ai dormi dans la maison d’hôte l’Aur Blan, un endroit parfait pour se reposer après cette longue journée. Un accueil chaleureux tout comme le lieu, une piscine et un grand jardin sont à la disposition des clients et tout comme les hébergements précédents, c’est labellisé accueil vélo donc les vélos sont enfermés dans le garage pour la nuit. Un petit déjeuner complet pour repartir de plus belle.

Seulement à 2 minutes à pieds de mon hébergement, j’ai mangé au restaurant Le Comptoir Nature, au bord de l’eau, le meilleur emplacement pour se régaler avec quelques spécialités de la région. Ce restaurant est propice au rencontres improbables, des oies, des canards, des ragondins sont là et se baladent dans l’eau, librement devant vous, un très beau cadre pour finir la soirée.

Le Somail > Agde (3h, 58km)

Levée très tôt, car je voulais assister au lever du soleil sur le Somail. Les couleurs sont juste incroyables et je vous invite à en faire autant. Après un petit déjeuner copieux, je quitte de la région de l’Aude pour arriver dans la région de l’Hérault. Direction Béziers où il y a un lieu à ne pas manquer lorsqu’on fait le Canal du Midi à vélo, c’est le passage des 9 écluses de Fonseranes à Béziers. Très impressionnant à voir, les curieux en tout genre viennent assister à cette longue manœuvre ! Un endroit clé, car vous trouverez des toilettes (oui je sais, mais c’est un peu le Saint-Graal sur le Canal), un restaurant et un cinéma 3D très ludique qui explique l’histoire du Canal du Midi.

Je m’arrêterais ici pour déjeuner, au restaurant Le 9 qui offre un joli panoramique sur la cité de Béziers avant de repartir pour la ville d’Agde. Le chemin ne traverse pas la ville, mais la contourne et la piste jusqu’à Adge est vraiment top, je me suis régalée. D’ailleurs, j’arriverais à temps avant la pluie ne me rattrape. Une fois mon vélo déposé à mon hébergement, je suis partie visiter le Belvédère de la Criée du Grau d’Adge.

On pourra dire ce qu’on veut, j’ai trouvé la visite de la Criée très intéressante bien que frileuse au départ. Comme tout le monde, je suis vigilante à ce que je mange, à ce qui m’entoure, j’essaye toujours de ne laisser jamais de trace où je suis passée et comme beaucoup je suis contre la pêche de masse excessive donc je sais que visiter ce genre de lieu ne plaira pas à tout le monde. J’estime que pour bien comprendre les choses, il est important de voir / apprendre pour pouvoir donner un avis qui a du sens. On a tendance à toujours être contre quelque chose sans réellement savoir pourquoi, mais juste parce que ce n’est pas bien. Revenons à nos moutons… heu poissons !

J’ai appris beaucoup de chose, déjà la pêche en Méditerranée est très réglementée et que pour certaines espèces comme le thon rouge, c’est uniquement 1 mois dans l’année. L’avantage de la criée c’est que les pêcheurs sont sensibilisés, payent certaines taxes, ont conscience que les mers sont polluées et lorsqu’ils reviennent de leur pêche, ils ramènent également tous les déchets qu’ils ont pêchés. Un endroit où on découvre tous le cursus, de la pêche à la vente.

Je ne vais pas vous raconter point par point de toutes les choses que j’ai apprises pour me justifier de ma visite. Je pense qu’il est important de visiter ou voir certaines choses pour par la suite donner un avis constructif, qu’il soit positif ou négatif. C’est une visite ludique qui peut aussi sensibiliser les enfants sur les déchets dans les mers et les océans.

Canal du Midi à vélo - Lever de soleil Le SomailLe Somail au lever du soleil

Canal du Midi à vélo - 9 éclusesLes 9 écluses de Fonseranes à Béziers

Où dormir ? Où manger ?

J’ai passé ma dernière nuit à l’hôtel Yseria qui est labellisé accueil vélo. Un garage est prévu pour mettre les vélos en toute sécurité. J’ai adoré cet hôtel, les chambres sont très modernes avec une décoration un peu décalée. Tout est confort et le petit déjeuner est vraiment top !

Une bonne adresse où manger à Adge, le restaurant l’Explorateur, c’est le même propriétaire que l’hôtel. Des supers plats, copieux et une équipe vraiment très agréable ! Et le gros avantage, il suffit de traverser la rue pour aller manger, c’est plutôt cool quand on est un peu fatiguée et qu’on n’a pas envie de marcher longtemps pour aller manger.

Agde > Sète (1h30, 24 km)

Une journée pluvieuse pour ce dernier jour sur le Canal du Midi à vélo, comme si le ciel était triste que l’aventure se termine. En attendant, j’ai eu beaucoup de chance, car j’ai eu de la pluie au moment où j’ai quitté Agde, ensuite le ciel n’était pas au rendez-vous, mais il ne pleuvait plus. Je prends conscience que je ne verrais plus le Canal du Midi, il se jette dans l’étang de Thau situé entre Agde et Sète. Malgré la météo, c’est une jolie étape surtout qu’il s’agit d’une voie verte qui longe la mer méditerranée jusqu’à Sète. On s’habitue tellement à l’avoir toujours à côté que cela fait bizarre… mais je dois aller jusqu’au bout, à hôtel Au Valery, qui s’occupe du retour de mon vélo et qui clôture ce petit défi. Je profite un maximum de ces derniers instants, passer 6 jours sur le Canal du Midi à vélo, c’est une sacrée aventure qu’au moment ou je descends du vélo à hôtel, c’est assez brutal, je me retrouve à pied et j’ai cette sensation atroce qu’on vient de me voler mon quotidien.

J’ai ressenti cette même émotion lorsque j’ai fait le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, pendant 2 mois j’ai marché sur ce chemin qui m’a tellement appris et donné, qu’au moment d’arriver à Santiago, j’ai pleuré parce que j’étais au bout, mais aussi je réalisais que c’était fini, c’est très brutal ! Mais comme on dit souvent, les bonnes choses ont une fin… et c’est pour mieux repartir le lendemain !

Je finirais le Canal du Midi à vélo avec une jolie visite de la ville de Sète, un peu sur les chapeaux de roue, car je repartais pour Toulouse le jour même. J’irais très rapidement au Mont Saint-Clair pour avoir un beau panorama de la ville, dommage que le soleil de ne soit pas rendez-vous. Je ferais une petite balade au cœur de la ville pour découvrir l’ambiance Sétoise, en passant par le marché couvert. Pour les amateurs de street art, n’hésitez pas à lever les yeux, vous pourrez apercevoir diverses fresques dans toute la ville.

Le meilleur pour la fin, une jolie balade en taxi vénitien, si si, un vrai bateau venu de Venise. Julian, originaire de Londres, à eu cette idée folle de faire venir ce taxi vénitien pour créer des balades insolites. Je pourrais voir les canaux de Sète, découvrir sa lagune, les jolies petites villes prêtes Sète ainsi que l’ostréiculture. Je déjeunerais durant ma balade avec un plat emporter par une épicerie fine italienne Maison Politi, ambiance italienne jusqu’au bout. Une visite très agréable, surtout que si vous avez un peu de temps, vous pouvez faire une dégustation d’huitres, assister au coucher de soleil, à deux, en famille ou entre amis, une manière différente de profiter de Sète et ses environs grâce à Vedi Venetia.

Canal du Midi à vélo - SèteBalade avec Vedi Venetia

Si vous avez des questions sur le Canal du Midi à vélo, n’hésitez pas à les laisser en commentaire  ! Si vous êtes une femme qui voyage seule où à plusieurs, n’hésitez pas à rejoindre le groupe facebook 100% féminin Voyager au féminin en sac à dos.

Cet itinéraire cyclable du Canal des 2 mers / Canal du Midi à vélo, de Toulouse à Sète à vélo a pu être réalisé grâce aux 3 départements : la Haute-Garonne, l’Aude et l’Hérault. Merci de m’avoir permise de découvrir cet itinéraire à vélo. Merci également à Clarisse de l’agence Airpur. Je précise que ce partenariat n’influe en aucun cas sur ma ligne éditoriale.

(0)

Jenny À travers ce blog, je vous invite à découvrir un maximum de bons plans et astuces (hébergements, activités, restaurants, transports …) pour préparer au mieux vos futurs voyages. Si vous êtes une fille qui voyage à travers le monde, rejoignez la communauté Voyager au féminin. Pour en savoir plus sur moi, lisez Qui suis-je? et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Comment(3)

  1. Superbe article ! Astuce pour trouver à boire : dans les cimetières il y a toujours une fontaine d’eau potable qui sert darrosoir pour les plantes, c’est ce qu’on a fait en Ardèche 🙂

  2. Jenny..al!! Ça donne envie, même si je n’ai sûrement pas ta forme physique. Mais mon vélo à assistance électrique devrait m’aider Ton article est très documenté, ça permet de lever les doutes sur les petits soucis du trajet. Merci beaucoup…et continues à nous rêver. Pascale (toulousaine)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.