Trek dans le désert du Sahara marocain

Par Jenny Diab
1 Commentaire 282 Vues

Conseils pour faire un trek dans le désert du Sahara marocain

Pendant 5 jours, je suis partie faire un trek dans le désert du Sahara marocain. Même si je suis partie seule, je n’étais pas seule, j’ai été intégré à un groupe avec 4 guides (2 cuisiniers et 2 chameliers) et 5 dromadaires. Au total, 3/4 de marche par jour, environ 70 kilomètres parcourus, la surprise d’un scorpion,  des levers et couchers de soleil incroyables et des milliers d’étoiles à contempler.

Complètement autonome, pas de douche, pas d’électricité, pas de réseaux, les dunes comme terrain de jeu, juste la lune et le soleil pour nous guider et le feu pour manger. Un voyage qui pousse à la réflexion, sur soi et sur ce qui nous entoure et me donne envie d’aller encore plus loin dans mes limites.

Trek dans le désert du Sahara Marocain

Sommaire

À qui s’adresse ce trek dans le désert du Sahara ?

Je suis partie avec Mélodie du désert, qui m’a récupéré à Marrakech. Arrivée le soir au bivouac fixe pour une nuit et la rencontre avec les autres marcheurs. Que vous soyez un bon marcheur ou débutant, ce trek est pour tout le monde. Il n’y a pas de difficulté. Les enfants peuvent également le faire, il est possible pour eux de monter sur un dromadaire si besoin. Pour ma part, dans un mon groupe, le plus jeune avait 12/13 ans je crois.

J’ai fait le trek « Nomade du désert« , au total 4 journées de marche et 4 nuits dans les dunes, qui est parfait pour découvrir la vie de nomade. Je vous invite à consulter leur site qui propose d’autres treks plus ou moins longs selon vos envies et vos capacités.

Trek NOMADE DU DÉSERT

Marche
Intermédiaire

Durée 6 jours
dont 4 jours à pied

Groupe 4 à 12 personnes
ou voyage privé

Départ Marrakech, Agadir, Ouarzazate et Mhamid

Mon retour d’expérience sur ces 5 jours de trek dans le désert du Sahara Marocain

Un super trek que je recommande, même pour les voyageuses seules. Je suis partie seule et j’ai rencontré  un groupe sur place avec qui j’ai marché et c’était super. Une ambiance conviviale, des beaux souvenirs.

  • Guides : Les guides sont très professionnels, attentifs et prennent le temps de t’expliquer ce qui nous entoure. Ali et Youssef s’occupaient principalement des repas, Omar et Youcine des dromadaires. Ils étaient tous bienveillants, c’était une super équipe.
  • Eau / Gourde filtrante : Les guides avaient une méthode pour garder l’eau fraîche. Il est impératif d’avoir une gourde filtrante lorsqu’on fait ce type de trek. Personnellement, ‘j’avais la gourde filtrante Oko Europe qui a été parfaite et je la recommande FORTEMENT.
  • Repas : Tous les repas étaient préparés par Ali et Youssef. C’était varié, copieux et délicieux. Des tajines avec ou sans viande, des salades fraîches, des fruits frais, des sardines, des gâteaux secs, du thé à la menthe, verveine, du pain frais… Vous allez pouvoir goûter à quelques spécialités marocaines. Tout était parfait  et tout le monde mangeait à sa faim. 
  • Douche : Soyons honnêtes, on appréhende de ne pas pouvoir se laver. J’ai été plutôt surprise, car on s’attend à puer, mais non. J’ai utilisé des lingettes biodégradables à l’eau pour les parties intimes et c’est tout ! Un changement chaque jour de sous-vêtements et des tee-shirts techniques qui absorbent la transpiration.
  • Rythme : En général, on était partis avant 9h00 et on finissait de marcher entre 12h00/13h00, ça dépendait du terrain. On était plus lent dans le sable.

1 Jour – Départ de Marrakech, arrivée au bivouac fixe

Après avoir pu visiter Marrakech, rendez-vous sur la place Jema El Fnaa très tôt où mon chauffeur m’a récupéré pour partir en direction de Mhamid où se trouve le bivouac fixe de Mélodie du désert. Sur la route, on fera plusieurs arrêts photos, déjeuner à Ouarzazate et un stop à Aït Ben Haddou, qui est incontournable quand on vient au Maroc.

Arrivée au bivouac fixe au coucher du soleil, Saïd nous accueille et nous présente les lieux. À la porte du désert, entouré par de petites dunes, le lieu est exceptionnel et vous offre le confort nécessaire juste avant de partir en trek dans le désert du Sahara marocain. Un petit hammam avant de dormir, c’est parfait ! Repas convivial entre tous les marcheurs avant de finir la soirée avec une ambiance musicale. Levez-vous avant le lever du soleil pour avoir de belles couleurs sur le bivouac. J’ai principalement profité des lieux au matin comme j’étais arrivée tard la veille.

Jour 1 - Bivouac fixe Mélodie du désert

2 Jour – Grand départ et première nuit dans les dunes

Petit déjeuner vite englouti, car je voulais profiter des premières lumières pour faire des photos. Je suis partie sur les dunes avec mon thé. Les couleurs sont vraiment incroyables. Présentation de nos 4 guides, Ali, Youssef, Omar et Houcine. Tout le monde se prépare, on boucle les derniers sacs à dos, le chèche est sur la tête, on prépare les dromadaires et c’est parti pour ces 4 jours de trek dans le désert du Sahara marocain.

Ce premier jour de marche est relativement tranquille. Le soleil tape mais le matin c’est supportable, de plus en plus de sable et de grandes étendues sèches. Chacun y va à son rythme, je traîne derrière le groupe pour profiter de l’immensité de ce lieu et de ma solitude. J’aime marcher seule. Je ne connais pas le désert, comme tout le monde, lors d’un séjour au Maroc, j’y suis venue passer une nuit, rien de plus. Lorsque je suis partie visiter l’Ouzbékistan, j’ai fait une excursion dans le désert de Kyzyl Kum et j’ai dormi dans une yourte. Je découvre ce milieu aride où je m’attendais à ne voir que du sable et m’aperçois que la végétation est bien présente. C’est assez surprenant.

Au total : 3/3h30 de marche – 15 kilomètres.

Une fois notre bivouac posé, les dromadaires lâchés, je me repose, sirote un thé à la menthe, admire les lieux et pars à la découverte de ce qui m’entoure. Objectif, monter sur la dune la plus haute qui m’entoure et admirer le coucher du soleil. Quel spectacle ! Deux options pour dormir, à la belle étoile ou dans une tente commune. Je tente à la belle étoile, mais le froid finira par s’emparer de moi. Mon sac de couchage n’était pas assez chaud. Pensez à prendre un duvet adapté, j’en parle ci-dessous. Je finirais par m’endormir dans la tente commune.

Jour 2 - Trek dans le désert du Sahara marocain

3 Jour – Bivouac près de la frontière algérienne

Petit déjeuner avec les belles couleurs du lever du soleil. Une fois tout bouclé, départ avant 9h. Au loin des collines, c’est dans cette direction que nous allons. Derrière se trouve la frontière algérienne. Sur la route, des vestiges d’une ancienne forteresse avec un puits inactif à l’intérieur. Autour, des squelettes humains refont surface à cause du vent qui les découvre. Rassurez-vous, ils sont là depuis des milliers d’années, à l’époque où il y avait une vraie vie dans le désert.

Il fait très chaud, plus on marche, plus l’environnement est aride. Pas d’ombre. Dans le sable, le guide me montre des traces de gazelles qui viennent juste de passer. Les dunes sont de plus en plus imposantes. Le paysage change, en face, le décor d’un western avec ces buissons à ras le sol, ces collines foncées et le sable.

Au total : 3h30/4h de marche – 20 kilomètres

Bivouac posé, Houcine nous montre comment préparer et faire cuire du pain dans le désert. Une méthode incroyable, le pain cuit dans le sable avec les braises dessus, en 10 minutes c’est prêt, je mange du pain chaud. Et la réponse est non, à aucun moment on ne mange du sable. Après le déjeuner fini, j’ai du mal à tenir en place, j’ai besoin d’aller explorer. À ma droite, des collines noirâtres, à ma gauche des dunes. Ce paysage est lunaire tellement l’ambiance change d’un côté et de l’autre.

Sur la route, des traces des gazelles à nouveau et de fennec. Au loin, le poste de sécurité de la frontière algérienne. En haut, une vue imprenable sur notre bivouac. Très loin,  je vois une énorme dune, c’est notre spot de demain. Avant de faire l’ascension de cette dune, je vais sur celle près du camp pour découvrir la vue, magique ! Je croiserais deux de nos dromadaires, plutôt sociables, car ils acceptent qu’on leur donne à manger à la main.

Avec le recul, durant ce trek dans le désert du Sahara marocain, c’est l’endroit que j’ai préféré pour bivouaquer ! Pouvoir passer des collines aux dunes, avoir un panoramique différent, je trouve ça incroyable.

4 Jour – L’Erg Zahar, les dunes hurlantes

Les couleurs du lever du soleil sont magnifiques. On ne s’en lasse pas. Aujourd’hui, on se dirige vers le clou du spectacle, l’Erg Zahar, les dunes hurlantes. Plutôt chanceux pour ce début de journée, car c’est nuageux donc pas de soleil et ça fait du bien. Pour cette étape, des dunes, des dunes, des dunes… du sable en veux-tu, en voilà ! Mais je suis venue faire ce trek dans le désert du Sahara marocain pour ça, voir des paysages de dunes. C’est exactement comme ça que je l’imaginais.

Il n’y a tellement rien, excepté du sable, qu’on fera un arrêt pour ramasser du bois mort pour le feu de ce soir. C’est impressionnant à voir de ses propres yeux, d’une dune à une autre, la vue change. Aucune trace d’humaine, la perfection, lissé par la nature. Le sable s’incrustait tellement partout, que j’ai retiré mes chaussures, pour marcher avec mes nouvelles chaussettes Monnet. Le but était d’aller au plus près de la plus haute dune pour poser le bivouac et ensuite y monter pour le coucher du soleil. Là, il n’y a pas de doute, un 360° sur les dunes !

Au total : 4h de marche – 16 kilomètres

Le bivouac posé, entouré des dunes, aucune ombre possible. Le soleil est apparu et il a commencé à faire très chaud, donc déjeuner et repos. On a attendu la descente du soleil pour qu’il fasse moins chaud pour entamer l’ascension de cette dune impressionnante. Cette fois-ci, j’y vais pied nu, car que du sable. C’est costaud à monter, mais une fois au sommet, la vue est juste mémorable. Un coucher de soleil hors norme que je recommande. C’est le clou du spectacle quand on fait ce trek dans le désert du Sahara marocain.

Jour 4 - Trek dans le désert du Sahara marocain

5 Jour – Ambiance du désert pour cette dernière nuit

Dernière journée de marche, on quitte les dunes hurlantes pour une grosse journée de marche, qui se fera en deux étapes. Le but est d’arriver à un endroit ou les 4×4 peuvent venir nous récupérer pour nous ramener au bivouac fixe le lendemain matin. Une fois, les dunes quittées, on retrouve des décors très arides, avec beaucoup de végétation et un sable où il est difficile de marcher. On croise des dizaines de chamelles en totale liberté. Le stop pour déjeuner se fera près d’une source d’eau, alimenté par des panneaux solaires, pour faire boire tous les animaux du coin : ânes et dromadaires principalement….

Plusieurs fermiers sont là pour surveiller les troupeaux. Je croiserais un fermier qui vit un moment privilégié avec une chamelle qu’il nourrit. Elle vient poser sa tête sur lui, c’est vraiment mignon. La plupart des chamelles attendent des bébés, elles sont énormes. On reprend la route et ça sera difficile à cause du soleil qui tape très fort dans notre dos. J’avais vraiment hâte d’arriver.

Au total : 5h de marche – 20 kilomètres 

Bivouac posé, les 4×4 arrivés pour nous ramener de la nourriture. Gros festin avec des frites au menu. Une ambiance de fin de trek dans le désert du Sahara marocain. On profite de ces derniers moments. Les guides chantent au rythme des bidons d’eau. Une superbe soirée. Deux émotions, contente que ça soit terminé, et envie de continuer à marcher. Au petit matin, la seule unique bête du séjour, un petit scorpion.

Retour au bivouac fixe en 4×4, environ 1h de route où j’admire le lever du soleil tout doucement. Une douche rapide avant de reprendre le taxi pour le retour sur Marrakech.

Jour 5 - Trek dans le désert du Sahara marocain

Quelle est la meilleure période pour faire ce trek ?

J’ai fait ce trek du 31 octobre au 4 novembre. La journée, les températures étaient relativement chaudes avec une journée nuageuse donc parfait pour marcher. C’est très rare, comme la pluie, car quasiment toute l’année, il fait soleil. Dès que le soleil était couché, un petit vent arrivait, les nuits étaient fraîches. Pensez à prendre une doudoune légère pour le soir et le matin.

  • Mois favorables : février, mars, avril, mai, octobre, novembre et décembre. Les températures sont agréables en journée et il ne fait pas trop froid la nuit.
  • Mois défavorables : janvier car la nuit sont froides, juin, juillet, août et septembre car il fait beaucoup trop chaud en journée. À Marrakech, j’ai eu 50° donc imaginez dans le désert.

Que mettre dans son sac à dos pour un trek dans le désert ?

Il y a pas mal d’accessoires à ne pas négliger si vous partez faire un trek dans le désert du Sahara marocain. Pour les vêtements comme il n’y a pas de douche, soit vous prenez des tee-shirts manches longues et pantalons qui vous couvrent tout le corps pour éviter la crème solaire, soit des vêtements techniques, mais prévoir la crème. Personnellement, j’adopte pour tee-shirts techniques et pantalon/short. Certains médicaments de ma trousse à pharmacie étaient dans mon sac à dos à la journée, au cas ou, comme Tiorfan (diarrhée), spasfon (douleur estomac) et smecta (plâtrer l’estomac).

Pharmacie

  • Pansements anti-ampoules, aiguille, désinfectant, capsule mercurochrome, pansement normal, pince à épiler…
  • Doliprane/Paracétamol, anti-inflammatoire, anti-nauséeux, Tiorfan (diarrhée), spasfon (douleur estomac), smecta (plâtrer l’estomac)…

Sac à dos à la journée

Quoi prendre pour le séjour ?

  • Sac de couchage (obligatoire)
  • Lampe frontale
  • Trousse de toilette avec le minimum (brosse à dent, dentifrice, crème solaire, désinfectant main..)
  • Une doudoune pour les soirées fraîches
  • 2/3 paires de chaussettes
  • 3/4 tee-shirt techniques ou tee-shirt manche longue pour éviter le soleil
  • 1 pantalon de trek qui se transforme en short
  • 2 brassières / 5 sous-vêtements
  • Des tongs

Quelle chaussure prendre pour un trek dans le désert ?

Pour faire un trek dans le désert du Sahara marocain, il est préférable d’avoir les bonnes chaussures. J’ai testé les Lowa Regenade et les Hoka One pour ce trek et je vous donne mon retour.

  • Lowa : J’utilise les Lowa renégate assez régulièrement pour mes diverses randonnées. Ce sont de bonnes chaussures lorsqu’on fait des longues distances, je n’ai jamais eu d’ampoules. Malheureusement, pour un trek dans le désert, elles ne sont pas du tout adaptées. Elles tiennent vraiment chaud et le pied ne respire pas dans cet environnement aride. Le point positif est que le sable ne rentre pas dans les chaussures aussi facilement. Évitez les grosses chaussures de marche.
  • Hoka One :  Elles sont tops pour marcher, je les affectionne beaucoup, mais elles m’ont causé un peu de douleur avec le sable. Il rentre massivement dans la chaussure, au point que le pied est compressé. Le sable sur l’avant de ma chaussure à force de compresser m’a fait un bleu sous un de mes ongles. Je devais régulièrement les retirer pour vider le sable qui s’incrustait PARTOUT. Si vous avez des chaussures de trail Gore-Tex, c’est mieux.
  • Keen : Les Keen sont parfaites pour marcher si vous êtes à l’aise avec des sandales. Vous pouvez les mettre avec ou sans chaussettes. Le sable s’évacue immédiatement et donc pas de gêne. Le seul petit point négatif est qu’elles sont ouvertes.
  • GORE-TEX DONC CHAUD
  • LOURDES POUR MARCHER
  • LE SABLE NE RENTRE PAS
  • LE SABLE RENTRE
  • LÉGÈRES POUR MARCHER
  • RESPIRANTES
  • OUVERTES DONC MOINS DE PROTECTION
  • IDÉALES POUR MARCHER
  • PAS DE SABLE

Si vous avez des questions sur ce trek dans le désert du Sahara marocain, n’hésitez pas à laisser un commentaire, il peut intéresser pleins de personnes et si vous êtes une femme qui voyagent et que vous recherchez des informations, rejoignez le groupe Facebook de voyage 100% féminin  Voyager au féminin en sac à dos.

1 Commentaire

PASCAL 28 novembre 2022 - 20 h 57 min

Merci pour cet article qui donne envie de vivre une telle expérience. Et bravo pour les photos et encore merci pour tous ces conseils.

Réponse

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Logo HD petit

Voyager, c’est la liberté d’être soi même !

© 2009-2022 JDroadtrip Tous droits réservés !