3 jours de randonnée itinérante dans les Alpes du Léman

Par Jenny Diab
0 Commentaire 258 Vues

Au départ de Mégevette, découvrez les 3 jours de randonnée itinérante dans les Alpes du Léman !

Après avoir fait un premier séjour, je suis de retour pour faire une randonnée itinérante dans les Alpes du Léman. Un itinéraire d’environ 40 kilomètres réalisé en 3 jours où j’ai marché pour voir les multiples paysages de ce territoire de moyenne montagne. Une belle randonnée qui m’a fait grimper les crêtes d’Hirmentaz, le Mont Forchat et la pointe de Miribel, pour y découvrir des panoramas à 360 degrés sur le lac Léman et le Mont-Blanc.

Une itinérance sans difficulté quand on a l’habitude de randonnée, il faut quand même s’équiper de bonnes chaussures hautes, car certaines parcelles peuvent être boueuses s’il a plu avant. Les pique-niques étaient organisés avec les hébergements où je logeais. Concernant l’eau, vous trouverez toujours où remplir votre gourde, entre les chalets, les rivières si vous avez une gourde à filtre et les fontaines. Je ne portais pas mon bagage, il était transféré d’hébergement en hébergement. Vous avez également la possibilité de le faire aussi.

Cette randonnée itinérante dans les Alpes du Léman est possible en 4 jours, l’Office du Tourisme organise cette randonnée pour vous, pour les groupes (transfert de bagages, repas, hébergements…) entre Juin et Septembre, retrouverez toutes les informations sur le site sous le nom de Rando Itinérante : Destination Rando Là Oh.

INFORMATIONS

Si cette randonnée itinérante dans les Alpes du Léman vous intéresse, n’hésitez pas à contacter le service commercial de l’Office du Tourisme qui se fera un plaisir de vous répondre et vous aider pour préparer au mieux votre itinéraire.

Sommaire

Mégevette à Bellevaux ( Hirmentaz ) : Jour 1

Temps
Environ 3h30

Dénivelé
+ 780m / – 440m

Distance
8,5 km

Pour cette première journée de randonnée itinérante dans les Alpes du Léman, je suis partie en mode tranquille, peut-être un peu trop puisque je me suis trompée dès le départ. J’ai vite retrouvé mon chemin et j’ai été un peu plus vigilante sur les balises à suivre.

Ça grimpe pas mal, mais c’est assez léger et se fait assez progressivement. Je traverse plusieurs petits hameaux, plusieurs vallées qui offrent des points de vues assez différents, pas mal de forêts aussi, ce qui permet d’avoir des moments ombragés et c’est assez agréable en été.

Le plus beau de cette journée, c’est l’arrivée aux crêtes d’Hirmentaz. Après un dernier petit effort, une fois sur les crêtes, vous avez un panorama magnifique sur la vallée et au loin le lac Léman. Normalement quand le ciel est parfaitement bien dégagé, il est également possible de voir le Mont-Blanc. Malheureusement, il y avait une légère brume qui m’empêchait de le voir. C’est ici que je me poserais pour déjeuner et profiter de la vue. Le versant d’en face permet une autre vue, c’est le point culminant d’Hirmentaz (1610 m d’altitude) avec une jolie table d’orientation.

Je redescends tranquillement vers la station d’Hirmentaz qui continue d’offrir de jolis spots. Sachant que cette étape est seulement de 8,5 km, vous avez la possibilité de faire une variante dans l’après-midi. Vous trouverez toutes les informations ci-dessous.

Départ : Mégevette

Arrivée : Bellevaux ( Hirmentaz )

Randonnée itinérante dans les Alpes du Léman - Auberge Mégevette

Où dormir à Mégevette ?

Pour débuter cette randonnée itinérante dans les Alpes du Léman, vous devez obligatoirement dormir dans cette superbe auberge. Parfaite pour se lancer le lendemain, elle a tout le confort nécessaire. L’auberge possède un restaurant avec un menu plus qu’alléchant, vous trouverez l’une de leurs spécialités, les beignets de pomme de terre, une tuerie !

Endroit chaleureux, accueillant et calme, avec une terrasse pour profiter du coucher de soleil sur les montagnes.

Bellevaux ( Hirmentaz ) à Habère-Lullin : Jour 2

Temps
Environ 6h45

Dénivelé
+ 775m / – 1145m

Distance
20 km

Cette seconde journée de randonnée itinérante dans les Alpes du Léman s’annonce plus longue et plus rude. Aujourd’hui 20 kilomètres minimum, heureusement la matinée se fera principalement ombragée. Je quitte les vallées vertes pour aller grimper le Mont Forchat. Je dois l’avouer, je ne lisais pas les topo de mes étapes pour être en totale surprise avec les lieux, c’est d’ailleurs pour cela que je me suis perdue par moment. Les paysages sont assez différents d’hier, on est plus dans des paysages de montagne avec des jolis chalets.

Ça grimpe assez, voire même plutôt mal surtout par le chemin que j’ai emprunté pour le Mont Forchat. Je me suis même demandé si je ne m’étais pas trompée parfois. Je crois que c’est l’étape la plus rude. Quand vous pensez que la montée est finie, il y en a encore. Sous un soleil de plomb, cela rend la tâche un peu plus complexe, mais j’ai pris le temps, en faisant des petits pas et en buvant beaucoup. Je prends conscience que 20 kilomètres en moyenne montagne ce n’est pas du tout le même rythme que sur du plat comme le chemin de Compostelle.

La dernière ligne droite pour le Mont Forchat est clairement bien raide. Je dois l’avouer, quand j’ai vu ce qu’il restait à monter, j’ai eu peur et puis la motivation s’est emparée de moi pour aller jusqu’au bout.

Départ : Bellevaux (Hirmentaz)

Arrivée : Habère-Lullin

Doucement, mais sûrement, j’arrive au bout et je découvre une vue absolument incroyable à 360 degrés, entre le lac Léman et le Mont-blanc. Une réelle satisfaction d’arriver au bout et d’avoir un panorama pareil. C’est gratifiant ! Il faut savoir qu’il y deux chemins, le plus simple, pour les touristes, et le plus difficile, celui que j’ai emprunté donc cela rend la satisfaction plus grande ! Une belle ascension que je vous invite à faire.

La descente par le chemin simple est plaisante et agréable. Le restaurant le petit Savoyard est top pour manger, boire un verre et si vous êtes en manque d’eau n’hésitez pas. Mon périple n’est pas fini, il me reste quelques kilomètres pour rejoindre Habère-Lullin. J’ai aussi beaucoup aimé cette partie, traversé des prairies où des parcelles forestières, voir les planeurs planer, entre ombre et lumière, le chemin est paisible. Une fois arrivée à Habère poche, je découvre le petit village et ses petites maisons. Une bonne nuit de sommeil m’attend une fois à mon hôtel.

Randonnée itinérante dans les Alpes du Léman - Hôtel les Skieurs

Où dormir à Hirmentaz (Bellevaux) ?

J’adore ce genre de petit hôtel avec une décoration de l’ambiance qui l’entoure. En l’occurrence, c’est un hôtel de station donc atmosphère montagne garantie. Il dispose d’un spa avec piscine, agréable d’été comme d’hiver. J’avais également une terrasse avec vue sur toute la station. Un restaurant est également à disposition.

Lit super confort, accueil chaleureux, repas copieux et calme, top pour se repose après une longue journée.

Habère-Lullin à Mégevette : Jour 3

Temps
Environ 4h00

Dénivelé
+ 850m / – 830m

Distance
12 km

Pour cette troisième journée, seulement 12 kilomètres de prévus avec une grosse partie ombragée au démarrage.  Également une belle étape, car le petit hameau de la Glappaz est vraiment à voir. Vous y verrez des beaux chalets avec un recouvrement de tavaillons, il s’agit d’une tuile de bois servant de revêtement sur les toitures et les façades. Cela sert à la fois d’isolant thermique traditionnel et de protection contre les intempéries. J’ai adoré cet endroit, plutôt désertique, car c’est souvent des maisons secondaires, mais quand la météo est au rendez-vous, les couleurs sont sublimes.

Le chemin jusqu’à la pointe de Miribel est très agréable aussi avec des belles vues sur le lac Léman. Malgré que cela commence à bien grimper, entre la forêt et les prairies, je prends le temps de profiter de ce qui m’entoure. Au moment où je pense être arrivée, je croise un coureur qui fait du trail qui doute du chemin, comme moi et on s’aperçoit rapidement que cela grimpe encore pour arriver à la pointe de Miribel. Cette fois, je ne me laisse pas piéger comme pour le Mont Forchat et je fonce vers la pointe sans réfléchir. Un dernier effort pour avoir encore cette satisfaction de l’effort effectué. La vue est sublime, le ciel encore plus dégagé qu’au Mont Forchat, offrant un panorama sur le lac Léman, les Alpes et surtout le Mont-Blanc. Le spot est vraiment top, avec une table d’orientation. Pour redescendre, il faudra suivre le chemin de croix, ce qui la rend la balade plus sympathique. En bas, un petit chalet avec une énorme fontaine. Personnellement, j’ai pris de l’eau à cette fontaine, car aucun panneau « eau non potable » n’était présent. Je finirais par revenir sur Mégevette pour boucler cette randonnée itinérante dans les Alpes du Léman.

Départ : Habère-Lullin

Arrivée : Mégevette

Randonnée itinérante dans les Alpes du Léman - Hôtel aux Touristes

Où dormir à Habère-Lullin ?

Un hôtel simple, mais dont on a envie après plus de 20 kilomètres de marche. Une décoration simple, mais agréable, avec une jolie vue côté nature. Un lieu familial avec un accueil vraiment chaleureux, aux petits soins pour leurs clients. Des chambres confortables, spacieuses et une literie top ! L’hôtel possède un restaurant et je vous recommande la polenta, un pur délice !

Équipement pour cette randonnée de 3 jours

Durant cette randonnée en itinérance dans les Alpes du Léman, je suis partie avec une partie de mon équipement que j’ai utilisé pendant le chemin de Compostelle. Sachant que mon bagage était transféré d’hébergement en hébergement, j’avais simplement un petit sac à dos de randonnée.

Si vous avez des questions sur la randonnée itinérante dans les Alpes du Léman, n’hésitez pas à laisser un commentaire, il peut intéresser des personnes et si vous êtes une femme qui voyage et que vous recherchez des informations, rejoignez le groupe Facebook de voyage 100% féminin  Voyager au féminin en sac à dos.

Cette randonnée itinérante dans les Alpes du Léman a pu être réalisé grâce aux Alpes du Léman. Je précise que ce partenariat n’influe en aucun cas sur ma ligne éditoriale.

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voyager, c’est la liberté d’être soi même !

© 2009-2022 JDroadtrip Tous droits réservés !