Par Jenny Diab

LE CHEMIN DE COMPOSTELLE

Cela fait plusieurs années que le chemin de Compostelle me trottait dans la tête. Mon premier chemin Saint-jacques de Compostelle fut la voie du Puy-en-Velay, départ de Cahors où je vis jusqu’à Santiago en prenant le Camino Francès, au total 1200 kilomètres en 7 semaines. J’ai longtemps hésité avec le Camino Del Norte mais pour cette première marche, je voulais emprunter le chemin historique et je n’ai aucun regret.

Une expérience tellement enrichissante que j’ai le projet de faire Cahors > Le Puy-en-Velay à l’envers pour ensuite partir sur le chemin de Stevenson et surement enchainée sur le chemin d’Arles jusqu’à Toulouse. Et plus tard, j’envisage de faire le chemin de la Via Francegina.

Via cette page, vous allez pouvoir retrouver mes expériences sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle avec les étapes, tous les conseils et les informations pour préparer au mieux votre projet.

Chemin de Compostelle - Symbole flèche jaune et coquille

GUIDE

Toujours avoir un guide pour réserver ses hébergements et avoir des conseils.

MIAM MIAM DODO

Cliquer ici

CHAUSSURES & CHAUSETTES

Vos pieds sont votre moteur durant le chemin, prenez des bonnes chaussures et chaussettes.

LE MIEUX POUR VOS PIEDS

Cliquer ici

SAC À DOS

Choisir le bon sac à dos pour vous accompagner durant votre chemin de Compostelle.

LE BON SAC À DOS

Cliquer ici

Retour d’expérience sur le chemin de Compostelle

C’est assez difficile d’exprimer les émotions que l’ont a durant le chemin de Compostelle, on prend une sacrée dose d’humanité et de simplicité. Je suis partie seule, sur un coup de tête, j’avais besoin de liberté et légèreté, c’était le bon moment. J’ai fait énormément de rencontres, de belles rencontres mémorables qui ont donné un réel sens à mon chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

Cette expérience a changé ma vision de la vie et aujourd’hui, quotidiennement je pars marcher pour m’aérer l’esprit. En attendant de pouvoir repartir le chemin de Compostelle, voici mes articles en ligne sur le sujet et un podcast où je raconte mon chemin.

Mes chemins de Compostelle

Conseils et équipement pour faire Compostelle

La plupart des gens qui partent en solo sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, ce n’est pas pour le plaisir de marcher, mais pour se retrouver et trouver des réponses à ses interrogations !

Itinéraires principaux vers Saint-Jacques de Compostelle

Découvrez les itinéraires principaux vers Compostelle en France, en Espagne et au Portugal. Le chemin du Puy-en-Velay est la voie la plus connue et aussi la plus accessible par ses nombreuses villes connues que vous pouvez rejoindre en train. Le Camino Francès est le chemin historique, lorsqu’on fait le chemin la première, on emprunte celui-là. Les Espagnols font souvent les derniers 100 km, voilà pourquoi on retrouve de plus en plus de monde à la fin.

  • 🇫🇷 Voie de Tour (Via Turonensis) elle relie Paris à Saint-Jean-Pied-de-Port avec un total de 991,8 km. Vous passez par 4 villes incontournables : Orléans, Tours, Poitiers et Bordeaux. Si vous souhaitez faire le Camino Del Norte, il y a une variante pour rejoindre Bayonne.
  • 🇫🇷 Voie de Vézelay (Via Lemovicensis) relie Vézelay à Saint-Jean-Pied-de-Port avec au total 1108,5 km. Elle passe par 4 villes clés : Bourges, Nevers, Limoges et Bergerac. Ce chemin est peu fréquenté, vous avez la possibilité de rejoindre la voie du Puy-en-Velay avec une variante à Bergerac.
  • 🇫🇷 Voie du Puy-en-Velay (Via Podiensis) relie Puy-en-Velay à Saint-Jean-Pied-de-Port avec au total 755,6 km. Avec 3 villes phares sur le chemin : Conques, Cahors et Moissac. Ce chemin est le plus emprunté de tous avec deux variantes, une pour passer par Rocamadour et l’autre à Conques pour rejoindre Toulouse et faire la voie d’Arles.
  • 🇫🇷 Voie d’Arles (Via Tolosana) relie Arles à Puenta La Reina sur le Camino Francès avec au total 945,2 km, mais si vous souhaitez vous arrêtez en France, la dernière étape est Oloron-Sainte-Marie. Le chemin passe par Montpellier, Castres, Toulouse et Auch. À Montpellier, vous pouvez rejoindre la voie des Piémont.
  • 🇫🇷 Voie du Piémont relie Montpellier à Saint-Jean-Pied-de-Port avec au total 750,2 km. Vous pouvez également commencer le chemin à Carcassonne. Plusieurs possibilités s’offrent à vous, rejoindre à la voie d’Arles pour aller directement à Puenta-la-Reina sur le Camino Francès ou aller jusqu’à Saint-Jean-de-Pied-de-Port pour faire la traversée des Pyrénées pour aller à Roncevalles.
  • 🇪🇸 Camino Francès (chemin français) relie Saint-Jean-Pied-de-Port > Santiago de Compostella avec au total 811,9 km. C’est le chemin en Espagne le plus fréquenté, surtout l’été, en passant par 3 villes incontournables : Pampelune, Burgos et Léon. Parfois redoutés avec la Meseta après Burgos, les Pèlerins sautent parfois cette étape magnifique en prenant le bus, ce qui est une grosse erreur, car j’ai adoré ! À Léon, vous pouvez rejoindre Oviedo sur le Camino Del Norte en passant le Camino Del San Salvador.
  • 🇪🇸 Camino Del Norte (chemin du nord) relie Bayonne > Santiago de Compostella avec au total 878,4 km. Beaucoup moins fréquenté, moins d’hébergements et un peu plus technique et sportif. Il passe par 5 villes phares : Irún, San Sebastián, Bilbao, Santander et Gijón. À Oviedo, vous pouvez rejoindre Léon sur le Canimo Francès en prenant le Camino Del San Salvador. Après Salas, vous pouvez choisir de prendre le Camino Primitivo, qui est souvent recommandé, vous arriverez à Arzua où le Camino Francès et Del Norte se rejoignent pour finir les derniers 100 km.
  • 🇪🇸 Via de la Plata relie Séville à Santiago de Compostella avec au total 983 km. Ce chemin est de plus en plus fréquenté par les marcheurs, mais aussi les cyclistes. Très sauvage par endroits, vous serez tranquille au milieu de la nature.
  • 🇪🇸 Camino Primitivo (chemin primitif) relie Oviedo à Santiago de Compostella avec 318,7 km. Très bonne réputation avec des paysages magnifiques. La dénivelée est importante, mais la partie montagneuse s’arrête à partir de O Cadavo pour un chemin à faible dénivelé et en descente vers Saint-Jacques de Compostelle.
  • 🇪🇸 Camino Fisterra (chemin du Finisterre) relie Santiago de Compostella à Fisterra avec 88,5 km. En général, une fois arrivée à Santiago, on part à Fisterra pour aller ramasser sa coquille.
  • 🇵🇹 Camino Portugais relie Lisbonne à Santiago de Compostella avec au total 604,5 km. Vous traversez 2 villes importantes : Coimbra et Porto. Entre Lisbonne et Porto, vous marchez sur beaucoup de béton, ce n’est pas top. La portion après Porto est bien meilleure, c’est magnifique, car vous longez la côte.

FAQ sur le chemin de Compostelle

Personnellement, je ne me suis pas entrainée avant mon départ, je suis partie du jour au lendemain. Cela dépend de votre projet, faire qu’un tronçon sur 7 à 10 jours où faire un chemin en entier. Je dirais que le plus important est d’écouter son corps et avoir un bon équipement.

Je ne suis pas quelqu’un d’ultra sportive, je marche quotidiennement 30 minutes à 1h00 et mon métier fait que je fais régulièrement des activités sportives (canoé, randonnée, vélo, raquette l’hiver, etc…). Au début de mon chemin de Compostelle, j’étais entre 23 à 27 km par jour. Au bout de 10 jours, on a un coup de fatigue et après votre corps est habituée, je suis montée à 40 km en une journée.

N’hésitez pas au départ à faire des petites journées, 10 / 15 / 20 km maxi. Écoutez-vous, c’est le plus important ! Vous n’êtes pas pressé ! Ensuite, très important, il faut un bon sac à dos léger, 10% de votre poids, je vous rassure, c’est difficile, mais essayer de ne pas dépasser 10 kilos (sac à dos Osprey Kyte 46 est parfait pour le chemin), des bonnes chaussures et des bonnes chaussettes (chaussures Lowa Renegate et chaussettes Compostelle de Thyo), l’un ne va pas sans l’autre !

Il n’y a pas de chemin idéal pour commencer. La voie du Puy-en-Velay est la plus fréquentée et certainement l’une des plus belles, si je devais recommander un chemin de Compostelle, pour le moment, c’est celui-là. Encore une fois, le plus important est d’écouter votre corps.

Par contre, je ne recommande pas de commencer à Saint-Jean-de-Pied-de-Port pour la traversée des Pyrénées et enchaîner le Camino Francès car cette étape est forte en dénivelée, environ 8km de montée. J’ai vu beaucoup d’étrangers démarrer et souffrir dès le départ, car le sac à dos était bien trop lourd. Si cette étape vous plait, partez de Navarrenx par exemple pour vous échauffer. Évitez aussi le Camino Del Norte, car il est très technique.

La plupart des chemins de Saint-Jacques de Compostelle sont très bien balisés. Honnêtement, c’est très difficile de se perdre, cela m’est arrivé une fois en France, mais je faisais une nocturne et qu’il était difficile de s’orienter sans lampe frontale. J’ai investi dans une lampe frontale pendant mon chemin pour être plus tranquille quand je partais très tôt le matin.

Après en Espagne, si vous partez très tôt quand il fait encore nuit, il y a toujours du monde sur le chemin même à 5h du matin. Je vous invite à télécharger l’application « Camino Tools » (application Iphone / Androïd) qui vous permet de retrouver votre chemin si vous vous perdez. Cela m’a servi 1/2 fois quand j’avais un doute sur la direction.

Vous allez retrouver 3 balisages différents sur le chemin :

  • En France, vous allez retrouver le rectangle avec un trait blanc et un trait rouge qui représente les GR (grande randonnée).

  • En Espagne, vous allez avoir soit la coquille de Saint-Jacques de Compostelle, soit une flèche jaune pour vous indiquer la direction.

Les 3 premiers jours de marche, j’avais au total une dizaine d’ampoules donc le sujet, je le connais plutôt bien ! Les astuces, les voici :

Une fois arrivée à votre hébergement, essayez de faire un bain de pied avec de l’eau chaude et du gros sel. Laissez agir pendant 15/20 minutes et séchez bien vos pieds.

Prenez une aiguille, brûlez-la pour la désinfecter, mettez un fil à votre aiguille, percez votre ampoule à deux endroits pour faire passer le fil. Laissez le fil toute la nuit pour que ça évacue le liquide complètement, il va éviter que l’ampoule se referme et regonfle. Au matin retirer le fil, mettez de l’éosine pour sécher et un pansement basique. J’ai appris cette astuce par des habitués qui ont fait plusieurs chemins et c’est l’idéal qui a bien fonctionné.

Si vous utilisez des compeeds, surtout ne l’arrachez pas, laissez le pansement jusqu’à ce qu’il se retire tout seul.

Dernier conseil, lors de vos pauses, retirer vos chaussures, vos chaussettes et si elles sont humides, changez les pour toujours avoir les pieds au sec. Accrochez les chaussettes humides à votre sac à dos pour qu’elle sèche.

J’ai eu l’occasion de marcher plusieurs jours avec un couple qui bivouaquait sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle ! C’est une sacrée expérience !

  • En France : Il est tout à fait possible de bivouaquer sans problème tant que vous laissez l’endroit tel que vous l’avez trouvé ! Certains gîtes proposent à des tarifs très abordables (environ 10€) leur jardin pour poser votre tente. Cela vous donne accès à la salle de bain, à la cuisine quand elle est à disposition, faire une lessive, etc…
  • En Espagne : il est strictement interdit de bivouaquer. La Guardia Civile ne plaisante pas et vous mettra une amende salée sans hésiter. Parfois les locaux peuvent vous dénoncer, donc essayer d’être le plus discret possible ! Renseignez-vous auprès des albergues, s’ils ont un jardin et souvent les prix sont très bas en Espagne, 8,00€ la nuit.

La crédential ou le carnet du pèlerin est indispensable quand on fait le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Elle vous donne accès à une place dans les gîtes ou les albergues réservés aux pèlerins (dans la limite des places disponibles). Vous pouvez la tamponner dans chaque lieu où vous vous arrêtez (hébergements, restaurants, églises, etc…).

  • Commander en ligne votre crédential avant de partir, ça que j’ai fait : Plus d’informations ici.
  • Vous partez du Puy en Velay ? Vous pouvez la récupérer sur place soit à l’accueil des pèlerins au 2, rue de la Manécanterie derrière la Cathédrale, d’avril à octobre, soit à la boutique de la Cathédrale.
  • Vous partez de Vezelay ? Au Centre Sainte Madeleine à la permanence d’accueil des pèlerins.

Elles sont valables pour les chemins en France, en Espagne et au Portugal.

ATTENTION : Les credencials ci-dessus ne sont pas valables pour la VIA FRANCIGENA (pèlerinage vers ROME) et encore moins pour celui vers Jérusalem.

La saison pour faire le chemin de Compostelle commence en avril jusqu’à octobre, selon la météo. J’ai souvent entendu que l’été, le chemin était infernal , car il y avait beaucoup de monde.

Je suis partie mi-juin, j’ai dû faire une pause de 3 semaines à cause d’une douleur importante aux pieds, et je suis repartie au même endroit où j’ai dû m’arrêter. Je suis arrivée fin août à Santiago. J’ai marché 7 semaines au total durant tout l’été. Je n’ai jamais eu de soucis d’hébergements, certes il y a du monde surtout à partir de Saint-Jean-de-Pied-de-Port, beaucoup d’étrangers commencent ici. Il suffit de partir assez tôt le matin pour éviter de vous retrouver avec la masse. Une fois que j’avais trouvé mon rythme, je n’ai eu aucun souci.

Si vous ne souhaitez partir l’été pour ne pas souffrir de la chaleur, je vous recommande de partir entre avril / juin ou en septembre / octobre.

Il y a énormément interrogations concernant les hébergements sur le chemin de Saint-Jacques Compostelle. On dit beaucoup de choses…

Faut-il réserver ses hébergements ?

Honnêtement cela dépend de vous. Je n’ai jamais eu de soucis pour trouver un endroit ou dormir. Il m’arrivait par moment de prendre une chambre seule pour plus d’intimité, de confort et de rythme, car je partais souvent avant que le soleil se lève.

Pour ma part, je réservais mes 3/4 prochaines nuits pour être tranquille, soit par téléphone en appelant l’hébergeur, soit via booking (surtout en Espagne). TOUT réserver à l’avance n’a pas de sens, car vous pouvez faire des rencontres et vouloir loger au même endroit, vous blessez ou autres. Faites-le au feeling !

Trouve-t-on des hébergements partout ?

Oui, oui et oui ! En France, si un hébergement est plein, souvent il vous conseille ou appel un autre hébergeur pour savoir s’il a de la place. Si vous savez où vous vous arrêtez le soir, téléphonez la veille ou le matin même pour réserver votre lit, cela vous évitera le stress de ne pas trouver.

Et il y a encore plus d’hébergements en Espagne ! Les locaux vivent du chemin donc ne pas trouver d’hébergements, faut le faire !

Si vraiment tout est complet, pas de panique, regardez les hôtels !

Voici les guides, applications et sites internet que j’ai utilisés lors de mon chemin de Saint-Jacques de Compostelle.

  • Miam miam dodo dodo (site et guide papier).
  • Buenkmino (application pour l’Espagne Iphone / Androïd) : vous permet de savoir ce que vous pouvez trouver dans les villes comme pharmacie, banque, s’il y a des bus, des supermercados…
  • Camino Tools (application Iphone / Androïd) : si vous êtes perdue sur le chemin, l’application vous aide pour vous remettre sur le chemin.
  • Buen Camino (application pour l’Espagne Iphone / Androïd) : informations sur les dénivelés, les kilomètres, et surtout sur les hébergements avec des notations.
  • Gronze (site internet en espagnol) : pour vous aider à faire vos étapes, le nombre de kilomètres et les hébergements.
  • Chemindecompostelle (site internet pour la France) : pour les hébergements.

Le budget va dépend de comment vous souhaitez faire votre chemin de Compostelle. Ci-dessous, vous pouvez retrouver mes étapes des deux chemins que j’ai pu faire avec le tarif de chaque hébergement. J’ai pratiquement tout le temps dormi dans des dortoirs, mais par moment, je voulais plus d’intimité, dormir tôt donc je prenais des pensions en Espagne avec des tarifs attractifs pour avoir une chambre seule.

  • Petit déjeuner : Tous les hébergements ne proposent pas de petit déjeuner inclus dans le prix de la nuit en dortoir, il est souvent en option. Comptez entre 3,00€ et 7,00€.
  • Pension complète : Cela comprend la nuit en dortoir, le repas du soir et le petit déjeuner. En France il faut compter entre 35,00€ et 45,00€. En Espagne, entre 30,00€ et 40,00€.
  • Une nuit en dortoir : En France entre 11,00€ et 25,00€. En Espagne entre 8,00€ et 18,00€.
  • Où manger sur le chemin ? Vous trouverez en France, des supérettes, boulangerie, restaurants qui proposent des menus pèlerins à des prix abordables. En Espagne, tout est ouvert tout le temps sur le chemin, même très très tôt le matin, c’est un gros avantage. Les restaurants, il y en a partout et vous proposent de quoi manger à très bas prix avec des menus pèlerins, moins cher qu’en France.
  • Hébergements avec une cuisine ? Très utile quand vous souhaitez cuisiner. C’était l’une de mes conditions numéro 1 en France pour me faire à manger le soir et préparer ma gamelle pour le lendemain midi. Je l’ai aussi fait en Espagne. Son accès est gratuit.
  • Serviettes de bain : La plupart des hébergements peuvent vous proposer la location de serviette, cela m’arrivait d’en louer, car les serviettes microfibre sentent rapidement. Comptez 2 ou 3,00€.
  • Lave-linges : Tous les 4/5 jours, je faisais une grosse lessive dans un hébergement (comptez 4 ou 5,00€). À Burgos aussi, je me suis arrêtée dans une laverie pour faire un gros lavage de TOUT !
  • Pourquoi avoir sa crédentiale ? Toujours l’avoir sur soi, même quand vous allez visiter la ville, car elle vous permet de ne pas payer l’entrée des églises ou cathédrales.

Je suis partie seule faire le chemin de Compostelle et je n’ai jamais eu de souci. J’ai marché souvent seule – Saint-Jacques de Compostelle seule -, très très tôt le matin quand le soleil n’était pas encore levé et aucun problème. Les gens sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle sont bienveillants. Après c’est comme partout, on peux tomber sur des gens pas cools, il suffit d’être vigilant et comme je dis souvent, quand on ne le sent pas, on n’y va pas !

Peu importe où vous décidez d’arrêter votre chemin de Saint-Jacques de Compostelle, vous allez trouver divers moyens de transport pour rentrer chez vous. Comparez aussi les tarifs et pensez à réserver à l’avance si vous êtes sur de votre date de retour.

  • Navettes en France : Vous pouvez utiliser la Malle Postale (chemin de Compostelle, chemin de Stevenson et chemin de Saint-Guilhem) et les transports Claudine (Saint Jean Pied de Port > Cahors Lectour > Conques) qui font des transports de personnes. Elles sont parfois plus pratiques que les trains.
  • Trains : Dans les grandes villes, vous avez la possibilité de repartir en train, il suffit de vérifier votre ville de fin pour voir s’il y a une gare.
  • Bus : Tout le long du chemin, que cela soit en France ou en Espagne, il y a un réseau de bus assez bien desservi pour rejoindre des grandes villes et prendre ensuite un train. Pour ma part, une fois arrivée à Santiago, j’ai pris un bus qui m’a remonté jusqu’à San Sebastian et un autre bus jusqu’à Toulouse où j’ai pris le TER pour rejoindre Cahors. Vous n’aurez aucun souci à trouver un bus. Regardez avec les compagnies Alsa ou Flixbus.
  • Avions : À Santiago de Compostella, il y a un aéroport, vous avez la possibilité de réserver votre vol pour rentrer. Durant la haute saison, il y a plus de vols. Pensez à réserver à l’avance.

Le poids de votre sac à dos est autant important que les chaussures et chaussettes, ce sont les 3 équipements à ne pas négliger. L’idéal est de ne pas dépasser 10% de votre poids, c’est assez difficile à tenir donc essayer de ne pas dépasser 10 kilos.

Le poids de votre sac à dos peut devenir en fardeau rapidement. Au bout de 3 jours, je me suis séparée de plusieurs affaires et j’ai fait un second envoi plus tard. À la fin de mon chemin, je n’avais que le strict nécessaire entre 8/9kilos. Je vous invite à regarder le Osprey Kyte 46 qui est souvent recommandé, car il est léger pour faire le chemin de Compostelle.

Information importante à savoir : Il m’est arrivé durant 1/2 étapes de faire transférer mon sac à dos d’un hébergement à un autre. C’est pratique si vous avez un coup de fatigue et que vous souhaitez marcher librement.

  • En France : vous pouvez utiliser les transports Claudine (8€) ou la Malle Postale (8,50€), vous devez appeler la veille pour le lendemain. Le tarif est dégressif si vous l’utilisez plusieurs fois.
  • En Espagne : plusieurs transporteurs au prix de 5€ à glisser dans une enveloppe prévue par les transporteurs de votre choix, accrocher à votre sac à dos avec l’adresse de départ et d’arriver. Il faut téléphone la veille pour le lendemain. Vous trouverez ces enveloppes partout dans les hébergements du chemin.

Lors de mon chemin de Saint-Jacques de Compostelle, j’ai croisé quelqu’un qui faisait le Camino Francès avec son petit chien. Par moment il marchait et d’autre, elle le portait. Pour ma part, ce n’est pas une expérience que je connais, mais j’ai fait quelques recherches et voici quelques conseils ci-dessous et vous pouvez rejoindre le groupe Facebook Cani Compostelle pour partager et demander conseil. Il faut penser à tout quand on part avec son chien :

  • Pour l’approvisionnement des croquettes, arrangez-vous avec les hébergeurs pour faire un envoi de croquette chez eux.
  • Les chiens ne sont pas faits pour marcher autant tous les jours, cela peut abîmer leurs coussinets. Il existe des chaussettes exprès pour les protéger.
  • Des sacs à dos pour chiens existent pour qu’ils portent eux-mêmes leurs eau, croquettes ou autres…
  • Pour les hébergements, n’hésitez pas à leur téléphoner, expliquez votre situation, vous trouverez forcément des hébergeurs sympathiques et dog-friendly.

Cela va dépendre de vous. La plupart des hébergeurs fournissent des draps, mais si vous êtes frileux / frileuses, je vous recommande de partir avec un duvet. Autant j’ai eu très chaud en France, autant une fois en Espagne, surtout pendant la Meseta, les nuits sont fraîches, même l’été. Je vous invite à lire l’article l’équipement à prendre pour Compostelle.

Mes étapes sur la voie du Puy-en-Velay

  • Étape 1 : Cahors à Lascabane : 22,8 kilomètres
    Nuit à Chambre d’hôtes Laniès : 30,00€
  • Étape 2 : Lascabane à Lauzerte : 23,8 kilomètres
    Nuit au Gite de Françoise : 15,00€
  • Étape 3 : Lauzerte à Moissac : 26,8 kilomètres
    Nuit à l’Auberge des chemins : 16,00€
  • Étape 4 : Moissac à Auvillar : 21,4 kilomètres
    Nuit au Gîte Le Baladin : 16,00€
  • Étape 5 : Auvillar à Castet-Arrouy : 22,3 kilomètres
    Nuit au Gîte communal : 11,00€
  • Étape 6 : Castet-Arrouy à Marsolan : 19 kilomètres
    Nuit au Gîte Le Bourdon : 16,00€
  • Étape 7 : Marsolan à Condom : 26 kilomètres
    Nuit au Gîte Le champ d’étoile : 15,00€
  • Étape 8 : Condom à Montréal du Gers : 16,8 kilomètres
    Nuit au Gîte La Halte du rempart : 18,00€
  • Étape 9 : Montréal du Gers à Eauze : 16,5 kilomètres
    Nuit à La Hargue : 19,00€
  • Étape 10 : Eauze à Lanne Soubiran : 29 kilomètres
    Nuit au Gîte L’âne Soubiran : 16,00€
  • Étape 11 : Lanne Soubiran à Air sur l’Ardour : 19,2 kilomètres
    Nuit au Gîte Hospitalet : 14,00€
  • Étape 12 : Air sur Ardour à Arzacq-Arraziguet : 33,6 kilomètres
    Nuit au Gîte communal : 12,00€
  • Étape 13 : Arzacq-Arraziguet à Arthez-de-Béarn : 30 kilomètres
    Nuit à la maison des pèlerins : 11,00€
  • Étape 14 : Arthez-de-Béarn à Navarrenx : 31,5 kilomètres
    Nuit au Gîte communal : 13,00€
  • Étape 15 : Navarrenx à Aroue : 19,7 kilomètres
    Nuit à la ferme Bohoteguia : 11,00€
  • Étape 16 : Aroue à Ostabat : 23,7 kilomètres
    Nuit au Gîte Ospitalia : 15,00€
  • Étape 17 : Ostabat à Saint-Jean de Pierre de Port : 22,5 kilomètres
    Nuit au Gîte Ultreïa : 22,00€
chemin de Compostelle - Voie de Puy

Mes étapes sur le Camino Francès

  • Étape 1 : Saint-Jean de Pied de Port à Roncevaux : 24,2 kms
    Nuit à l’auberge de Roncesvalles : 14,00€
  • Étape 2 : Roncevaux à Zubiri : 21,4 kilomètres
    Nuit à Hostel Second :18,00€
  • Étape 3 : Zubiri à Pamplune : 20,4 kilomètres
    Nuit à Albergue Jesus y Maria : 10,00€
  • Étape 4 : Pamplune à Puenta la Reina : 23,9 kilomètres
    Nuit à Albergue Puenta : 14,00€
  • Étape 5 : Puenta la Reina à Estella : 21,6 kilomètres
    Nuit à Alda Estella Hostel : 48,00€
  • Étape 6 : Estella à Los Arcos : 21,3 kilomètres
    Nuit à la Pension Ostadar : 35,00€
  • Étape 7 : Los Arcos à Logrono : 27,6 kilomètres
    Nuit à Winederful Hostel : 17,00€
  • Étape 8 : Logrono à Najera : 29 kilomètres
    Nuit à Albergue Puerta de Najera : 12,00€
  • Étape 9 : Najera à Santo Domingo de la Calzada : 20,7 kilomètres
    Nuit à la Pension Miguel : 30,00€
  • Étape 10 : Santo Domingo de la Calzada à Belorado : 22 kilomètres
    Nuit à Albergue de Peregrinos A Santiago : 8,00€
  • Étape 11 : Belorado à San Juan de Ortega : 23,9 kilomètres
    Nuit à parroquial de San Juan de Ortega : 10,00€
  • Étape 12 : San Juan de Ortega à Burgos : 25,8 kilomètres
    Nuit à Hotel Alda Cardona : 45,00€
  • Étape 13 : Burgos à Hornillos del Camino : 21 kilomètres
    Nuit à Albergue Meeting Point : 10,00€
  • Étape 14 : Hornillos del Camino à Castrojeriz : 19,9 kilomètres
    Nuit à Albergue Rosalia : 12,00€
  • Étape 15 : Castrojeriz à Frómista : 24,7 kilomètres
    Nuit à Albergue El Apostol : 30,00€
  • Étape 16 : Frómista à Carrión de los Condes : 18,8 kilomètres
    Nuit à Hostal Albe : 28,00€
  • Étape 17 : Carrión de los Condes à Terradillos de los Templarios : 26,3 kilomètres
    Nuit à Albergue Los Templarios : 28,00€
  • Étape 18 : Terradillos los Templarios à Bercianos del Real Camino : 23,2 kilomètres
    Nuit à Albergue Bercianos 1900 : 15,00€
  • Étape 19 : Bercianos del Real Camino à Mansilla de las Mulas : 26,3 kilomètres
    Nuit à Pension de Blanca : 25,00€
  • Étape 20 : Mansilla de las Mulas à León : 18,5 kilomètres
    Nuit à Albergue Residencia Del Camino : 20,00€
  • Étape 21 : León à San Martín del Camino : 24,6 kilomètres
    Nuit à Albergue Casa Verde : 8,00€
  • Étape 22 : San Martín del Camino à Astorga : 23,7 kilomètres
    Nuit à Hotel SPA Ciudad : 60,00€
  • Étape 23 : Astorga à Foncebadón : 25,8 kilomètres
    Nuit à Albergue El Convento : 10,00€
  • Étape 24 : Foncebadón à Ponferrada : 26,8 kilomètres
    Nuit à Albergue San Miguel : 30,00€
  • Étape 25 : Ponferrada à Villafranca del Bierzo : 24,2 kilomètres
    Nuit à San Nicolas El Real : 30,00€
  • Étape 26 : Villafranca del Bierzo à Linares : 31,1 kilomètres
    Nuit à Albergue Linar Do Rei : 35,00€
  • Étape 28 : Linares à Triacastela : 17,5 kilomètres
    Nuit à Albergue Limos : 10,00€
  • Étape 29 : Triacastela à Sarria : 25 kilomètres
    Nuit à Pension Matias : 30,00€
  • Étape 30 : Sarria – Portomarín : 22,2 kilomètres
    Nuit à Pension Perez : 38,00€
  • Étape 31 : Portomarín à Palas de Rei : 24,8 kilomètres
    Nuit à Pension O Cabalo Verde : 25,00€
  • Étape 32 : Palas de Rei à Arzúa : 28,5 kilomètres
    Nuit à The Way Hostel Arzua : 17,00€
  • Étape 33 : Arzúa à Santiago: 38,7 kilomètres
    Nuit à PR La Paz : 30,00€
chemin de Compostelle - Camino Francès

Faire le chemin de Compostelle seule

Faire le chemin de Saint-Jacques de Compostelle en tant que femme seule...
En solo

Conseils & Astuces pour le chemin de Compostelle

Les astuces et conseils pour préparer votre futur chemin de Compostelle...
Conseils

Équipement à prendre pour le chemin de Compostelle

L'équipement à voir : sac à dos, chaussures, chaussettes, trousse à pharmacie...
Équipement