Home Voyager au féminin Réflexions Pourquoi j’ai décidé de voyager seule en sac à dos
Pourquoi j’ai décidé de voyager seule en sac à dos

Pourquoi j’ai décidé de voyager seule en sac à dos

5.12K
11

Pourquoi j’ai décidé de voyager seule en sac à dos !

Au bout de 6 ans de voyage, je savais que j’allais finir par écrire un article sur ma façon de voyager seule en sac à dos, j’avais besoin de temps et d’assez de recul pour pouvoir pondre quelque chose de réfléchi. Il est temps d’en apprendre un peu plus sur moi, de nature très discrète sur ma vie privée, aujourd’hui j’ai envie de partager comment je vis depuis 6 ans avec les bons comme les mauvais moments…

Je ne pensais pas pouvoir voyager seule en sac à dos, je suis quelqu’un de débrouillarde mais l’inconnu me faisait peur et disons que le fait de me retrouver à voyager seule en sac à dos n’a pas été une décision de ma part, elle m’a été imposé.

PODCAST VOYAGER AU FÉMININ – ÉPISODE 1 VOYAGER SEULE
Dans ce podcast, je te parle de mon expérience en PVT avec la barrière de la langue, de mon premier vrai voyage seule en Europe avec le pass Interrail et les galères que j’ai pu avoir, de mes divers voyages au Maroc ainsi qu’à New York. À travers mes propres expériences, je vous partage mes conseils pour aller au-delà de vos peurs en espérant vous convaincre que voyager seule et de partir à l’aventure.
➡︎ Sur itunes : http://bit.ly/JDroadtrip-Itunes
➡︎ Android, sur soundcloud : https://soundcloud.com/jdroadtrip
N’hésitez pas à commenter, laisser un avis et vous abonnez pour recevoir les nouveaux podcast !

En 2009, je m’envolais pour la première fois loin de chez moi et mes proches pour faire un WHV en Australie. Nous étions 3 et l’aventure ne sait pas déroulé comme je l’avais imaginé, au bout d’un mois, nous étions plus que deux et le mois suivant, la seconde personne décidait à son tour de rentrer en France car sa copine lui manquait trop… À la base, c’était son projet, son rêve et c’était lui qui m’avait motivé à venir avec lui…  Je n’avais pas dépensé autant pour venir et mis autant d’argent de côté pour rentrer 2 mois après alors que je devais rester 1 an. Même si, j’ai pris le choix de rester en Australie, il m’a quand même été un peu imposé.

pourquoi-voyager-seule-sac-a-dos04

Une fois, notre séparation faite, je me suis limite sentie soulagée. J’allais pouvoir décider de ce que je voulais faire, où je voulais aller sans avoir à consulter personne. Malgré mon faible anglais qui m’effrayait un peu, mon sentiment de liberté était plus fort, prenait le dessus sur la suite de mon voyage et me rassurait dans mes futurs choix. J’ai pris goût à voyager seule…

Je suis restée en Australie que 5 mois, aujourd’hui avec le recul, je considère ce voyage comme un échec mais, je ne crois pas être la principale fautive de cet échec, je suis partie avec les mauvaises personnes.

Une fois mon retour en France jusqu’en été 2013, j’ai fait plusieurs petits séjours en Europe toujours accompagnée de potes ou de ma moitié de l’époque mais, ce manque de liberté était présent à chaque voyage. Je devais toujours dépendre de quelqu’un où on dépendait de moi et j’avais du mal à l’accepter par moment.

En août 2013, après avoir vécue 9 mois à Madrid, j’avais décidé de franchir le cap de prendre la décision de voyager seule en sac à dos pendant un mois. Cette fois-ci, c’était mon choix, bien réfléchis et surtout bien préparé… un peu trop d’ailleurs à l’époque, surtout quand je vois comment je voyage maintenant sans savoir dans quel pays je serais le lendemain mais c’est une étape quand on décide de se lancer seule.

J’allais parcourir l’Europe en train avec le Pass InterRail et visiter 7 pays au total avec un rythme de changer de pays tous les 3/4 jours. Ma première étape était l’Allemagne, je ne réalisais pas encore ce que j’étais en train de vivre et ce n’était pas mes premiers pas en Allemagne donc même si j’étais dans une ville que je n’avais jamais visitée auparavant, je ne me considérais pas en terrain inconnu. Ce voyage a pris tout son sens lors de mon départ de Berlin vers Cracovie en Pologne. Les galères ont un peu commencé, car les trains sont en retards en Europe de l’Est donc pour les correspondances ça devenait compliqué, j’avais peur de me retrouver coincé dans un bled perdu sans rien au milieu de la nuit, il m’a fallu beaucoup de patience pour trouver des solutions de secours et au final ce sont mes meilleures souvenirs.

Plus mon voyage avançait, plus l’inconnu m’attirait et ne m’effrayait plus.

Ce voyage a été révélateur pour moi, j’étais seule, j’ai dû réagir face à des situations et surtout j’étais entièrement responsable de moi-même, ça m’a fait grandir et avancé. Je n’avais pas peur de voyager seule.

Après ce voyage, j’ai pris plusieurs décisions, j’ai pris le courage de quitter la personne avec qui j’étais en couple car je n’arrivais pas à le faire avant, j’ai compris que c’était mon avenir, d’écrire et partager mes aventures via mon blog et que je voulais me battre pour vivre de cette passion.

pourquoi-voyager-seule-sac-a-dos03

En 2014, une année pas simple mais heureusement les voyages se sont pas mal enchaînés et voyager seule en sac à dos était devenue ma devise. Des courts séjours comme Bruxelles ou Malte et des plus longs comme 1 mois au Maroc et à nouveau 1 mois avec le Pass Interrail en Europe du Sud-Est.

Il y a toujours une appréhension quand on part seule mais, je n’ai jamais eu vraiment peur, j’avais plutôt cette envie immense de découvrir comment se passent les choses ailleurs, grandir et apprendre des autres et vivre des moments uniques.

On m’a souvent dit : “Mais ça t’embête pas de découvrir et vivre les choses seule?? tu ne voudrais pas le vivre avec quelqu’un ?

À l’époque, ma réponse était “non“…

… pouvoir vivre pleinement un moment seule et le partager ensuite à ses proches ou sur son blog pour faire rêver, c’est ce qui me plaisait aussi. Encore maintenant, mais avec quelques points qui ont tout de même évolué.

Fin de 2014, j’ai pris une décision très importante pour une future vie meilleure, j’ai subi une lourde opération chirurgicale, on m’a retiré les 3/4 de mon estomac, ce qui m’a valu une année de convalescence donc voyager seule en sac à dos n’était pas au programme.

L’année 2015 commençait plutôt bien, je me sentais mieux avec mon corps, 30kgs en moins forcément ce n’est pas rien, je reprenais contact avec certaines personnes, l’amour est apparu aussi, tout pour aller bien. Mais non, ce n’est pas comme ça que ça se passe, tout ne peut pas être beau… Finalement, l’année 2015 a été un peu à chier outre des choses positives bien sur. Déception en déception des proches, je ne pouvais pas voyager loin et longtemps, une seconde opération imprévu et douloureuse psychologiquement, des choses pas voulues qu’il faut accepter… un vrai bordel quoi !

pourquoi-voyager-seule-sac-a-dos01

Heureusement durant cette année, j’ai pu partir deux fois, au Maroc avec ma moitié en juin et à Londres seule en décembre. Le voyage au Maroc était vraiment sympa, surtout que j’adore ce pays et j’étais bien accompagnée, mais ayant pour habitude de voyager seule en sac à dos, visiter, bouger, passer sa vie dehors etc... là c’était plutôt valise, piscine et farniente !

J’ai eu le droit à “Mais tu n’es pas toute seule…“, dur à encaisser surtout que c’est beaucoup incompréhension au départ, car ma principale priorité était de faire plaisir, mais forcément quand on voyage seule, inconsciemment les habitudes reprennent le dessus. Et Londres, après un an sans voyager seule, je l’étais. J’ai vite repris mes habitudes et je dois dire que j’ai été vite épuisée à cause de l’opération mais c’était plutôt cool de pouvoir se sentir à nouveau libre.

Ces petits courts séjours m’ont aidé à développer ce que je voulais véhiculer à travers mon blog, l’image que je voulais vraiment montrer et partager le fait que voyager seule ça à vraiment des points forts et qu’on ne doit pas avoir peur d’aller vers l’inconnu.

Aujourd’hui j’essaye vraiment de partager cela pour donner envie aux filles qui n’osent pas voyager seule de se lancer.

voyager seule en sac à dos

L’année 2015 a été très difficile, je me suis beaucoup renfermée sur moi, je suis presque devenue anti social, j’ai du mal à supporter ma vie parisienne. On pourrait croire que c’est les voyages qui me rendent comme ça, mais pas du tout, les voyages m’aident à respirer et me ressourcer. Je ne souhaite pas lancer un débat sur ce sujet, mais je pense que c’est la société qui rend les gens aigris, surtout en ce moment avec ce qui se passe, c’est difficile aujourd’hui de compter sur des gens qui font partie de notre quotidien alors j’ai appris et ceux grâce au fait de voyager seule, à me débrouiller seule !

Malgré toutes ces embûches, février 2016, je prends la décision de rejoindre un pote à Prague qui souhaite découvrir un peu l’Europe. J’appréhendais vraiment surtout suite à mon expérience en Australie. Et puis, je me suis lancée parce que j’avais besoin d’aller voir plus loin que le bout de mon nez, j’avais besoin de vivre un voyage à deux et surtout je partais vraiment dans l’idée de m’ouvrir, d’écouter, d’accepter et de partager. J’avais besoin de le faire, besoin d’aller vers l’autre, arrêter de rester renfermé sur mes idées et me donner la chance de pouvoir vivre de quelque chose de vraiment différent.

Le projet était de se rejoindre à Prague dans un premier temps et se laisser guider par le vent. Les seules choses “imposées” étaient d’aller visiter les camps de concentration d’Auschwitz et il devait aussi se rendre en Allemagne voir des potes à lui, mais je ne comptais pas le suivre à ce moment-là. Pour le reste, c’était de l’improvisation total !

voyager seule en sac à dos

Prague fut génial, la prochaine étape était Cracovie et Camille qui voyageait seule depuis septembre 2015 avait pris notre wagon tellement l’entente était au top ! À Cracovie, les choses sont devenues différentes, des incompréhensions se sont installés, des doutes… et puis mon pote m’apprend que financièrement il n’allait pas pouvoir suivre, il décide sans me consulter, alors qu’à la base nous devions voyager ensemble, de ne plus nous suivre et se diriger vers l’Allemagne voir ses potes… les questions en moi fusent pas mal et je n’arrive même pas à être en colère, c’est juste une déception de plus ! Je finis par comprendre et me faire à l’idée qu’à partir du moment ou il avait pris sa décision, cela ne servait à rien de dire quoi que ce soit et je réalise qu’en fait, heureusement que Camille nous avait suivi, car en gros, il m’aurait abandonné … Mais la présence de Camille a dû le rendre moins coupable de me laisser et je crois qu’il a été très soulagé de monter dans ce car qui l’emmenait vers Berlin.

J’ai rebondi très vite, que Camille aurait été là où pas, j’aurai continué seule, mais je dois avouer que sa présence était quand même fantastique et nous avons bien profiter en Italie ! J’ai eu des fous rires monstrueux dans des moments de doutes et rien que pour ça, merci à elle !

Ma conclusion est qu’au final voyager seule en sac à dos, ça évite des situations délicates, mais peu amener des surprises agréables. Encore il y a quelques jours, je me disais “je voyagerai désormais seule, plus jamais avec quelqu’un !” et je m’aperçois que c’est stupide, outre la déception, j’ai appris beaucoup sur moi-même encore une fois : mon self-control ! Plus d’une personne m’a dit : “mais moi j’aurai gueulé, ça ne se serait pas passé aussi calmement“.

Clairement cette expérience m’a permise de découvrir ce que s’était le voyage à l’arrache sans réserver uniquement que 1 ou 2 jours à l’avance, que ce soit pour les hébergements ou les transports et c’est plutôt agréable de se sentir encore plus libre. J’ai aussi découverts ce que s’était de partager des moments de voyages, car jusqu’à présent, je les vivais pratiquement toute seule et là nous étions plusieurs et ce n’est pas déplaisant !

voyager seule en sac à dos

Je pense qu’à l’avenir, je ne serais pas fermée au fait de voyager avec quelqu’un en court de route, tout en gardant une autonomie bien sûr. J’aime ma liberté et je déteste dépendre de quelqu’un ou qu’on dépende de moi. Même en étant à plusieurs, j’ai parfois ressenti le besoin d’aller me balader seule, faire des choses et visiter seule, mon côté solitaire reprends vraiment le dessus.

Je ne suis pas quelqu’un de sauvage, disons que c’est les choses de la vie qui m’ont poussé à être solitaire et ces moments de sociabilité m’ont fait comprendre qu’ils étaient très importants dans une vie de voyage et m’ont convaincue que même s’ils sont éphémères et que ce sont pas des gens qui seront au quotidien dans ma vie, au moins ils sont vrais et cela en fait de beaux souvenirs !

Si voyager seule en sac à dos vous fait peur, affrontez là et foncez, ça sera surement le meilleur choix de votre vie. Effectivement il y a des embûches quand on est seule, mais elles vous permettront d’avancer par la suite dans votre vie personnelle. Personnellement, je m’envole durant 2 mois en Thailande à la fin de l’année, seule avec mon sac à dos et j’espère en revenir encore plus grandis et plus forte !

Bon courage à toutes celles qui osent sauter le pas et si vous avez des questions concernant le fait de voyager seule en sac à dos, n’hésitez pas, j’y répondrais avec grand plaisir ! Si vous êtes une femme qui voyage seule ou à plusieurs, rejoignez le groupe Facebook 100% féminin Voyager au féminin en sac à dos !

(5124)

Jenny À travers ce blog, je vous invite à découvrir un maximum de bons plans et astuces (hébergements, activités, restaurants, transports …) pour préparer au mieux vos futurs voyages. Si vous êtes une fille qui voyage à travers le monde, rejoignez la communauté Voyager au féminin. Pour en savoir plus sur moi, lisez Qui suis-je? et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Recevez les articles dans votre boîte mail.
Vous recevrez les derniers articles sur les bons plans, les activités, les événements et la gastronomie du monde directement sur votre email.


  

 

Comment(11)

  1. Hello,

    Sympa l’article. Je n’ai pas vraiment voyager seule à 100% , je suis déjà partie seule mais au final, je rencontrais toujours quelques personnes pour partager un peu. Je pense aussi que voyager seule ça s’apprend. Qu’avec le temps on déteste ou on adore ça ! Et pour savoir il faut essayer 🙂

  2. Ton article est vraiment très touchant… Moi aussi j’ai commencé à voyager seule parce que mon copain et mes potes n’étaient jamais dispo au moment où je l’étais. Et, finalement, j’adore la liberté que ça donne de voyager seule. Pas besoin de faire de concessions et je trouve qu’on est plus disponible pour rencontrer et discuter des personnes sur place 🙂

    1. Carrément d’accord, c’est un avantage d’être seule pour rencontrer des gens, ça t’oblige à aller vers eux ou c’est plus facile pour l’autre aussi d’aller vers quelqu’un de seul 🙂

  3. J’ai un peu fait l’inverse de toi finalement, j’ai commencé à voyager seule dés le début (car aucun ami ne se sentait l’envie d’aller en Asie) et malgrés quelques galères, ça s’est toujours super bien passé et j’ai beaucoup apprécié ces expériences. Mais là, je viens tout juste de rentrer d’un voyage de deux semaines aux pays-bas et une amie m’a rejoint pour les derniers jours et bien qu’on se soit marrées, ce n’était pas pareil. Je n’avais plus cette liberté totale et il fallait faire des compromis, tenir compte de l’autre… J’ai trouvé ça très difficile finalement après avoir voyagée seule pendant deux ans !

    1. Ah comme je te comprends !!!! C’est difficile aujourd’hui de voyager avec quelqu’un 🙂
      ps : j’adore ton blog surtout le mot “nouille”, c’est mon mot favoris 🙂

  4. c’est intéressent, étant un jeune homme, j’ai toujours voyager seul et ça me ressemble.
    Donc, au final, ça me dérange pas :p

    J’espère quand l’envie ce ferra sentir, lance un blog aussi jolie que le tien 😉
    continue comme ça !! le voyage ya que ça de vrai !

  5. Ça arrive parfois d’avoir des déceptions dans un voyage, je te félicite pour ton courage d’avancer malgré les déceptions vécues, certes il y a des endroits qui ne sont pas faites pour les femmes seules mais bon le monde n’est pas aussi effrayant qu’on pouvait le croire

  6. Salut! Je découvre ton blog suite à une publicité suggérée… En lisant cette article, je me suis un peu retrouvé en toi. J’adore les voyages depuis longtemps mais n’ai jamais eu le courage de partir seule avant. J’étais toujours accompagnée, et parfois ça me pesée un peu, de ne pas pouvoir faire se que je voulais mais en même temps d’avoir des amis avec soit est super et rassurant… Et puis lors d’un voyage avec une amie, même si ce voyage a été génial j’ai été un peu déçu, parce qu’a certains moment, on n’avait pas les même envie (j’ai remarqué que je venais pour visiter le pays et elle plutôt pour faire du shopping…du coup il y a un certain nombre de truc qu’on avait prévu de faire, qui ne se sont pas fait…) plus tard je suis partie en irlande avec un programme, et il s’est trouver que j’ai eu plus ou moins 1 mois de “libre”, mais pas les autres, j’ai un peu bougé seule, mais en même temps je n’osais pas trop non plus… J’ai fini par trouver un boulot fin 2013 pour me faire licencier fin 2014, ma demande pour entrer en licence a été refusé… autant dire 2015 a été à chier pour moi aussi, cependant elle a aussi été mon électrochoc! Je n’avais qu’une envie partir… j’avais envie de voyager depuis un moment, j’avais fait des économies pour avoir une base. J’ai un peu réfléchi ou partir et combien de temps et puis finalement je me suis lancée dans les PVT, Y allant franco, j’ai fais une demande pour le canada qui est très difficile à avoir (il se jouait sur tirage au sort cette année) mais qui se déroule sur 2 ans (oui j’ai foncé, j’avais envie de le faire depuis un moment) l’attente a été longue. J’avais sous le bras un plan B combinant 2 pvt (qui me tient a cœur aussi) dans le cas ou le canada ne marcherai pas . mais finalement j’ai reçu mon précieux sésame en mai dernier! Décision prise départ en septembre! J’ai eu 3 mois environ pour me préparer mais en même temps je ne réalisais pas vraiment que je partais pour une longue durée. Je me suis préparée sans trop trop me préparée non plus, pour laisser place au hasard et à l’aventure. Je me suis réveillé à l’aéroport en zone d’embarquement en me disant “mais dans quoi tu t’embarque!”. Je crois que le plus dur c’est le premier pas, celui qui te fais sortir de ta zone de confort, t’envoie dans l’inconnu. Mais j’ai aussi réalisé que si je ne le faisais pas, je le regretterai toute ma vie! Dans 2 jours, cela va faire un mois que je suis partie et je me sens heureuse et libre. Moi qui suis assez solitaire, j’apprécie le fais de voyager seule, tout en faisant des rencontres souvent éphémère mais tellement agréable! Je me suis installée à Québec city pour y passer l’hiver puis je partirai à la recherche du van qui deviendra mon compagnon de route pour le meilleurs et pour le pire durant les prochains mois!
    J’arrête mon pavé ici,

    Au plaisir de te lire,

    Claire

    1. Salut Claire, et bien quel parcours ! J’hésite énormément à faire le PVT Canada, j’ai l’impression de pas être prêt à nouveau pour ça (j’ai fais celui de l’Australie), j’ai peur de galérer niveau taff, enfin j’ai pleins de doutes…
      En tout cas, j’espère que ton voyage se passe bien, qu’il te fait du bien surtout car parfois la vie nous fait pas de cadeau et à ce moment là, on ne peux que se satisfaire soi même pour aller mieux ! Courage pour ton voyage et avec plaisir t’avoir de news, savoir comment ton voyage se passe 🙂 (un petit mail la prochaine fois, c’est plus personnel puis on peut parler librement 🙂 )

      1. Oui, ce voyage me fais vraiment du bien! Je vais tenter la recherche de taff dans les prochaines semaines c’est ce qui m’inquiète le plus pour le moment, on verra bien se que ça donne. Pas de problème, je t’enverrai des nouvelles par mail la prochaine fois =D.
        Se lancer dans un PVT n’est pas facile, j’ai encore pleins de doute aussi mais je veux me prouver que je peux le faire ^^. Prend le temps de réfléchir aux points les plus importants mais ne réfléchie pas trop quand même! J’ai tendance à trop penser à mes doutes, et ça me fait reculer, je ne me sens pas prête… C’est pour ça que je suis partie comme ça, un peu sur un coup de tête. C’était réfléchi et en même temps pas du tout… =D Bref à la prochaine ^^

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.