Home Voyager au féminin Réflexions Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé
Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé

Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé

4.36K
12

Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé !

Ça fait quelques jours que je suis célibataire. Actuellement, je suis dans l’archipel finlandais. Pendant que tout le monde dort, j’admire le lever du soleil en réfléchissant aux décisions que je suis en train de prendre puis j’ai voulu écrire cet article « Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé ».

Je ne sais pas quel état je serais une fois le voyage terminé. Ça se trouve, je vais clairement redescendre sur terre et me manger une seconde claque concernant mon état psychologique. Mais en même temps, la situation ne peut pas être plus réelle quand la journée se finit, que j’ai un moment de libre et que je n’appelle plus cette personne pour lui raconter ma journée ! Que je sois ici ou chez moi, la situation sera la même. Le soir, je n’appellerais personne et je trouverai le moyen de combler cette habitude par autre chose.

J’ai du mal à définir si mon histoire était belle ou non. Je suis en pleine souffrance, mais être en voyage m’a beaucoup aidé à savoir dans quelle direction je voulais aller concernant la suite de cette histoire. Mais quelle suite me diriez-vous ? Il y en a toujours une après une rupture. Le cercle infernal de se faire souffrir mutuellement, s’apitoyer sur son propre sort et penser que le monde s’écroule, essayer de trouver des solutions pour éventuellement arranger la situation ou admettre que ça n’allait plus, réaliser que finalement y’a des choses chez l’autre qui t’insupportaient et que tu ne veux plus ça dans ta vie. Je crois que je suis passée par toutes ces phases en très peu de temps et puis le voyage a conclu la dernière phase.

Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé

Et puis il y a la question « garder contact ou pas ? ». C’est des choses que j’ai essayées, mais c’était souvent voué à l’échec. Donc je sais que je ne suis pas quelqu’un qui garde contact avec ses exs.  C’est plus « facile » d’arrêter d’aimer quelqu’un qui t’a trompé, trahi, fait des coups bas que quelqu’un avec qui ça n’allait plus. Mais c’est trop difficile pour moi de guérir si la personne que j’aime encore est présente dans ma vie.

Je ne remets pas en cause ses qualités qui pourraient énormément m’apporter. Nous avons des valeurs communes tellement rares aujourd’hui qu’elles m’ont donnés espoir en une vie de couple. Habiter ensemble, se fiancer, se marier, avoir des enfants et vieillir ensemble. Ses valeurs sont belles, mais inutiles en tant « qu’amie » donc pourquoi devrais-je m’infliger une souffrance supplémentaire en la gardant près de moi ?

J’ai vraiment cru que ma vie allait s’écrouler, car j’ai mi énormément d’espoir dans cette relation au point de finir à l’hôpital. Rien de grave je vous rassure. Puis j’ai entendu trop de fois en si peu de temps « pense à toi ». Alors j’ai pensé… Je sais que je vais encore ressasser, pleurer et avec le temps je sais que tout ça, va s’estomper. La meilleure façon pour moi de vivre mieux, c’est de couper les ponts. Ce n’est pas simple à faire, pas simple à accepter. J’ai compris que pour le moment, cette personne ne pouvait plus rien m’apporter de bon et qu’il était préférable de souffrir un bon coup plutôt que rentrer dans un cercle vicieux douloureux.

J’ai cette chance d’être blogueuse voyageuse et de voyager tout le temps. À l’heure d’aujourd’hui, je me dis que si ce n’était pas le cas, je serais plus bas que terre. Y’en a qui ont besoin de leurs amis, moi aussi, mais personne ne peut m’aider à ne plus souffrir. Il n’y a que moi face à ce combat.

Après avoir pu voyager seule en Europe, je vais finir ce voyage en Finlande. Allez un week-end à Chartres. Partir au Portugal pendant 3 semaines qui sont les origines de cette personne donc je n’ai pas trouvé mieux pour me torturer davantage. Faire un séjour en Auvergne. Puis m’envoler fin octobre en Thaïlande pendant deux longs mois. Je pense vraiment que voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé.

Le voyage apaise la haine, les rancœurs et permet d’arrêter de beaucoup penser. On rencontre des gens aussi qui émettent des avis qui font réfléchir. J’arrive à prendre sur moi beaucoup plus facilement. Une fois rentrée, j’essayerai de m’occuper, car c’est la clé pour éviter de sombrer. J’ai mi beaucoup de temps à contrôler mes émotions, mais voyager permet de relativiser plus rapidement et dédramatiser une situation.

Voyager est une thérapie quand on a le cœur brisé

Et voilà le retour à la réalité !

Je voulais terminer cet article avec mon retour à Paris ! Il est difficile, mais pas plus ce que je l’imaginais. À la base, elle devait venir me chercher à l’aéroport, même si j’avais un espoir qu’elle soit là, j’avais conscience que ça ne serait pas le cas.

J’ai récupéré mes affaires par une amie. Et puis, au lieu de mettre mes vêtements au sale directement, je les ai sentis et son odeur a envahi mon cœur. Quelle torture ! Impossible pour moi de faire plus. J’ai déposé ce sac plein de souvenirs près de mon lit et quand je trouverai le courage, je viderai le sac. J’ai également des affaires à elle. J’irai déposer le sac devant chez elle, un soir, avant qu’elle rentre. Je n’ai pas envie de m’infliger plus de souffrance en la croisant.

Je dois apprendre à tout faire seule à présent. Je n’ai jamais autant partagé avec quelqu’un et le moindre petit truc me fait penser à elle. J’ai l’impression d’être entouré de souvenirs, que tout me fait penser à elle. Un cauchemar ! Vivement mes prochains voyages, que mes pensées soient noyées dans l’occupation et la découverte.

J’ai le cœur meurtri et en attendant que la douleur passe, je ne peux que continuer à vivre !

 

(4355)

Jenny À travers ce blog, je vous invite à découvrir un maximum de bons plans et astuces (hébergements, activités, restaurants, transports …) pour préparer au mieux vos futurs voyages. Si vous êtes une fille qui voyage à travers le monde, rejoignez la communauté Voyager au féminin. Pour en savoir plus sur moi, lisez Qui suis-je? et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Recevez les articles dans votre boîte mail.
Vous recevrez les derniers articles sur les bons plans, les activités, les événements et la gastronomie du monde directement sur votre email.


  

 

Comment(12)

  1. Ra la la ma Jenny comme je te comprends. Dur dur, je te souhaite bien du courage. Mais je sais que dans qq mois tu va relever la tête.

    Profite de ton séjour et amuse toi bien.

    Avec mon ex on s’est séparé pendant nos dernières vacances, je ne sais pas ce que j’aurais préféré, ici ou là bas?
    Bref, ça ne t’aidera pas beaucoup mais le temps fais son oeuvre.
    <3 Ami (l'une des trois black assise pendant l'apéro de Paris ;)).

  2. J’ai vécu la même chose il y’a deux ans . J’étais en vacances à la Réunion chez mes parents quand mon petit ami m’a appelé pour me dire que c’était fini . Je suis rentré chez moi un mois après . Quand j’étais chez mes parents , sur une île paradisiaque j’avais mal mais je gardais espoir qu’en rentrant il viendrait me chercher à l’aéroport ou que quand je devrais récupérer mes affaires chez lui j’aurais la chance de lui parler et qu’on arrangerait tout … mais ça n’a pas été le cas , il n’était pas à l’aéroport … et encore moins chez lui quand j’ai repris mes affaires . J’ai mit énormément de temps à m’en remettre et jusqu’à il y’a un 7 mois de ça je ne m’en étais toujours pas vraiment remise . Jusqu’à ce que je me décide à réaliser mon rêve et à voyager partout où je pourrais . Plus je voyage et plus je me rend compte que cette peine de cœur que j’ai eu c’est aussi ce qui m’a permis de me bouger le cul et de me surpasser , pour lui prouver qu’il ne pouvait pas me détruire et pour me prouver que je pouvais être quelqu’un de meilleure . Une meilleure version de moi même . Celle qui n’a pas peur de partir à l’aventure , de rencontrer des personnes et des cultures différentes . Celle qui sait se débrouiller toute seule ! Je ne sais pas si mon témoignage t’apportera quelque chose mais le tien me renforce encore plus dans mes convictions et me donne le courage de toujours me surpasser. Alors oui je le dis haut et fort  » le voyage c’est vraiment une thérapie contre les cœurs brisés !  » . Des bisous ma belle ! Et merci pour cet article 🙂

    1. Forcément ce genre de commentaire rassure et fais plaisir à lire si tu me le permets, ne pas se sentir seule au monde dans ce genre d’épreuve, se dire qu’on vit tous qqch de difficile et de voir que le voyage nous grandit, nous rend meilleure !!!

      1. Exactement ! c’est vraiment rassurant de ne pas se sentir seule et de voir qu’on peut réussir à surmonter tout ça 🙂
        En tout cas je suis super contente j’ai découvert ton site il y’a quelques jours et j’ADORE!

  3. Bonjour après 20 ans de mariage, j’ai découvert sa double vie qu’il menait depuis deux ans et son choix de ne pas rentrer chez nous. Il m’a fallu 6 mois pour sortir du trou noir, puis je suis partie un mois seule, en sac à dos en montagne en france, travaillant dans des fermes, dormant en dortoir, sans connexion téléphone internet ou tv. J’ai 51 ans, mon retour au quotidien a était pire que je pensais. Je n’ai plus qu’une envie : repartir. La solitude n’était supportable que dans les grands espaces dans la beauté de la nature. Je vous comprends…

  4. C’est un article poignant, motivant et rassurant. Dans la rupture, je me sens seule et j’ai l’Impression que tous les ressentis que tu as exprimé je les vis. Ca me motive a repartir sur la route pr oublier et avancer parce qu’on s’enterre facilement au mal etre malheureusement ! Merci de partager on se sent moins seule dans certaines epreuves difficiles.

  5. Bonjour,
    mes premiers voyages loin, je les ai fait suite à une rupture amoureuse et partir seule m’a beaucoup aidé à me connaitre mieux. Prévoir de partir à deux, c’est bien mais partir en voyage avec soi même est plus instructif. Nous réapprenons à nous écouter, nous rencontrons des inconnus (souriant et accueillant) et en sortons toujours grandi.
    En plus, voici un moyen idéal de partager avec sa famille et ses amis au retour de ce séjour, avec des photos et des anecdotes par milliers.
    Grâce aux voyages j’ai appris à être et à retrouver la paix avec moi même pour être pleinement avec les autres. Car l’autre, quel qu’il soit vis à vis de nous, ne doit pas être une nécessité. Bien-sûr il y a les larmes, le cœur qui serre et tout le reste mais si quelqu’un part il faut continuer d’être nous même et avancer avec le sourire. Toujours le sourire.

    Il y a pleins de beaux voyages de planifiés alors profites en pour aimer la vie. Les voyages guérissent très bien les cœurs brisés.

  6. Bonjour, je découvre ton blog, et cet article qui me touche au fond des trip, je suis entrain de rompre, je pense, je veux préparer un voyage en Thailande, seule, tu dis ici que tu te prépare à y partir deux mois, quand ? y es tu ? y a-t-il des articles ? merci beaucoup pour ton aide…. et ta réponse, j’espère que ta rupture est du passé, et j’espère réussir à partir seule

  7. Je suis tombée sur ton article grâce au message que tu as laissé sur le groupe fb « Voyager au féminin en sac à dos ». Et je dois dire que ton article m’a fait beaucoup de bien. Je suis en train de vivre cette situation, cet été, un an après toi. Je me suis séparée de mon premier amour avec qui j’étais depuis presque 3 ans juste avant de partir en voyage seule pour plus d’un mois. Voyager à ce moment là m’a paru être la meilleure chose qui pouvait m’arriver. Ça m’a permis de prendre du recul, de voir les choses sous un autre angle, de m’ouvrir l’esprit, de prendre confiance en moi, d’apercevoir d’autres perspectives, de relativiser, de faire ce travail sur moi, toujours nécessaire après une rupture, dans la tranquillité. Aujourd’hui je suis revenue en France et il est certain que ce n’est pas facile, je retrouve les endroits où j’ai partagé des choses avec la personne, je le croise, je sais que je suis juste à côté de chez lui, c’est frustrant, mais j’essaye d’aller de l’avant et de ne pas oublier tout ce que j’ai construit pendant mon voyage. Je ne peux pas lutter contre alors autant faire avec ! J’espère que toi tu t’es remise de tout ça depuis, en tout cas je suis d’accord, voyager est une vraie thérapie.

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *