Home Voyager au féminin en sac à dos Pourquoi voyager en solo ?
Pourquoi voyager en solo ?

Pourquoi voyager en solo ?

784
2

Pourquoi voyager en solo ?

Voyager en solo ça effraie beaucoup de monde, on met du temps à franchir le pas, mais une fois qu’on est dans l’avion du retour, on qu’une seule envie, c’est de repartir. Il y a des milliers de choses qui nous traverse l’esprit quand on prend cette décision, est-ce que je vais supporter a solitude ? Comment je vais gérer une galère ? Comment je vais réussir à me faire comprendre en ne parlant pas bien anglais ou espagnol ? Je vous rassure, on se pose toutes ces questions et l’excitation du départ nous fait oublier toutes ces interrogations !

Pour beaucoup d’entre nous, entreprendre de voyager en solo, c’est aussi voir de quoi on est capable, prendre une forme d’indépendance, se découvrir, connaitre ses limites, gérer une situation délicate, aller vers les autres, communiquer, partager, découvrir notre liberté et y prendre goût !

On se rend très vite compte qu’on a la capacité de vivre en totale autonomie loin de tout, qu’un lit et qu’une assiette de riz nous suffit. On réapprend à profiter des choses simples, un sourire, une balade sans dépenser, se poser devant un coucher de soleil, discuter avec un inconnu, envoyer une carte postale, ne pas se maquiller, s’attacher les cheveux, profiter de la vie quoi ! Depuis j’ai pu voyager seule au Maroc et je vous donne mes conseils pour voyager seule en Europe.

Voyager en solo

Apprendre à se connaitre

On part aussi pour se découvrir, surtout quand on a la vingtaine, on ressent se besoin d’apprendre et de voir de quoi on est capable, connaitre nos limites. En partant voyager en solo, on a besoin de se prouver à soi même qu’on peut arriver à voyager sans l’aide de personne. Croyez moi attraper et vaincre la tourista solo, c’est pas simple. On a aussi le besoin de s’ouvrir à un monde différent, découvrir une nouvelle culture et une façon de vivre en voyage qui est différente de notre quotidien.

La première chose à laquelle on pense, c’est la barrière de la langue et on se met une pression en croyant qu’on ne va pas arriver alors qu’il suffit se munir d’un petit dico ou aujourd’hui avec les smartphones, on peut télécharger une bonne application de traduction. Après il ne faut pas que l’appli fasse tout le boulot, il faut essayer de devenir autonome et apprendre à parler un max sans l’utiliser.

Parfois, on part aussi parce qu’on vient de vivre une situation difficile (un décès, une rupture…) et la seule façon pour nous de prendre du recul, c’est partir et se rendre compte qu’il faut avancer malgré tout. Certaines personnes ont besoin d’être entourées et d’autres ont besoin d’être loin pour affronter cette douleur. Alors non, on ne fuit pas malgré ce que beaucoup peuvent penser, on essaye simplement de se changer les idées en utilisant une manière simple de la vie : voyager. C’est une forme de thérapie personnelle et c’est ma façon à moi de me ressourcer.

D’ailleurs lisez le voyage est une thérapie quand on a le coeur brisé. Le voyage m’a appris à relativiser assez vite face aux difficultés de la vie. Je pense sincèrement que si je ne voyageais pas, parfois je me serais retrouvée au fond du gouffre. La vie ça va, ça vient et les gens rentrent et sortent de ta vie tous le temps.

J’ai appris à me dire que tous les gens qui sont sortis où que j’ai sortie de ma vie, au final bon débarras, je suis plus heureuse maintenant !

Voyager en solo - Laponie

Vaincre la solitude

La solitude est l’un des freins de gens, la peur de voyager seule. La plupart des voyageurs vous répondront « On est jamais seul en voyage » et c’est bien vrai, vous avez toujours du monde autour de vous, il vous suffit d’aller vers quelqu’un et communiquer. C’est tellement simple et cela peut devenir votre meilleur souvenir de voyage. Vous avez plein d’opportunité à rencontrer du monde comme les auberges de jeunesse, les excursions à plusieurs, votre voisin dans l’avion, dans le train, sur un bateau, tout est possible avec un sourire.

J’ai aussi crée un groupe facebook « Voyager au féminin en sac à dos » 100% féminin qui regroupe toutes les femmes francophone qui voyagent.

La solitude était quelque chose qui m’effrayait énormément, je n’étais jamais seule et j’étais très entourée par mes proches. Je vivais pour les gens, car j’avais peur d’être seule, je suis quelqu’un d’ultra sociable, gentil et je répondais présente dès qu’on avait besoin de moi. Je faisais tout pour mes proches et quand je pensais que j’allais me retrouver seule, ça me rendait malade. Et puis un jour, j’ai pensé à moi, après mes études, je suis partie en PVT en Australie, un voyage à plusieurs où j’ai finis par me retrouver seule au bout de deux mois et la meilleure chose qui ai pu m’arriver. J’étais loin de mes proches et il était impossible pour moi de gérer les humeurs des autres. La situation à plusieurs me mettait très mal à l’aise, je me sentais coincée avec quelqu’un qui ne collait pas avec ma vision du voyage et pour la première fois de ma vie, j’ai ressenti le besoin d’être seule.

J’ai pris goût à faire ce que je voulais, et au fil des voyages, j’apprécie de plus en plus ma solitude, surtout durant mon railtrip avec le Pass Interrail. Elle me permet de me remettre les pendules à l’heure assez rapidement.

Je suis devenue une marginale sociable !

Voyager en solo - Finlande

Goûter à la liberté & suivre son instinct

Voyager en solo, c’est la liberté de faire ce qu’on veut, quand on veut sans rien devoir à personne. Ce ras le bol de motiver ces proches à partir qui finit sans résultat. Des années que je motivais mes proches pour partir visiter New York et repousser en espérant qu’on finisse par réellement partir ensemble. Au fil du temps, on en a marre d’attendre après les autres donc on prend la décision de se faire plaisir seule, réaliser un rêve seule et voyager seule.

Je pense qu’il est important de laisser une forme de liberté même dans son quotidien, on a tendance à devenir très dépendant de l’autre en couple alors que justement, se laisser respirer, c’est la clé du succès.

Voyager en solo - New York

Lorsqu’on fait un voyage en solo, on apprend aussi à suivre son instinct, car la sécurité est quand même un point important. À force de voyager, j’ai appris à le suivre et dès qu’une situation ou un endroit ne m’inspire pas, je fais marche arrière. Suivre son instinct c’est aussi se laisser vivre, ça va avec la liberté.

J’ai pris tellement goût à ma liberté qu’il est difficile pour moi de laisser les gens entrer dans ma vie, de peur de vivre des situations que je n’ai pas envie et qu’on ne me comprenne pas surtout quand c’est des gens qui ne voyagent pas. On a tendance à s’enferme dans un quotidien, comme des robots où il faut absolument rentrer dans cette case d’avoir un bon boulot, de se marier et faire des enfants. C’est ça la vie ? La liberté on l’a tous, suffit juste d’en profiter !

Si vous avez des questions concernant le fait de voyager en solo, n’hésitez pas !

Partager sur Pinterest

(784)

Jenny À travers ce blog, je vous invite à découvrir un maximum de bons plans et astuces (hébergements, activités, restaurants, transports …) pour préparer au mieux vos futurs voyages. Si vous êtes une fille qui voyage à travers le monde, rejoignez la communauté Voyager au féminin. Pour en savoir plus sur moi, lisez Qui suis-je? et si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

Recevez les articles dans votre boîte mail.
Vous recevrez les derniers articles sur les bons plans, les activités, les événements et la gastronomie du monde directement sur votre email.


  

 

Comment(2)

  1. Merci pour cette article. J’ai toujours voulu partir à l’étranger. Mais c’est dur de trouver quelqu’un comme tu l’as dis. À chaque fois il faut reporter. Et j’ai toujours eu peur de partir seule. Mais dans ton article je me suis reconnu. J’ai envie de partir seule pour être indépendante, voir où sont mes limites, etc…
    Je me suis beaucoup renseigner sur les PVT et moi je vise l’Argentine (un pays où je ne parle même pas la langue). Et je me donne un an pour économiser.

    Bisous

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *